Test : My Ditto 1 To, le NAS pour les nuls

Dane Elec simplifie le disque dur réseau avec l'utilisation d'une clé USB pour la connexion à distance.

myDitto-1Le constructeur Dane Elec a fait une entrée remarquée sur le segment des disques durs réseau avec un modèle véritablement destiné au grand public qui ne nécessite aucune configuration particulière, le My Ditto. Son secret : ce modèle utilise une clé USB pour la configuration et pour l'accès à distance ce qui simplifie énormément la configuration de l'ensemble et l'utilisation au quotidien pour les néophytes. Voyons voir comment tout ça se présente et si la proposition de Dane Elec est vraiment convaincante.

Présentation

Le My Ditto de Dane Elec se présente comme un disque dur réseau classique. Il peut accueillir deux disques durs au format 3,5 pouces. Notre modèle est équipé d'un seul disque dur de 1 To, il est possible d'ajouter un second disque pour augmenter l'espace disque, les performances grâce au RAID 0 ou tout simplement pour réaliser une sauvegarde permanente du premier disque grâce au RAID 1. En façade, on retrouve sept diodes d'activité qui permettent de rapidement consulter l'état de fonctionnement du NAS, de ses composants et des périphériques. Ces LED donnent l'état d'activité de l'alimentation, du réseau Ethernet, du logiciel interne, des deux ports USB et des deux disques durs. De couleur bleu très vive, ces diodes sont plutôt agressives et il faudra prendre soin de cacher le NAS pour ne pas être dérangé. Juste en dessous, les boutons Release et Copy servent respectivement à éteindre le NAS et à copier le contenu d'une clé USB alors que le port USB en façade sert uniquement à l'authentification via la clé USB, nous y reviendrons.

myDitto_box_openÀ l'arrière, les deux baies permettent de changer facilement le ou les disques durs. Il y a également un interrupteur général, un port USB qui permet la copie de fichiers, un port Ethernet Gigabit supportant le 10/100/1000 Mbits et le connecteur d'alimentation. Il exploite une alimentation externe relativement volumineuse.

Le My Ditto est livré avec un socle détachable qui permet surtout de libérer le ventilateur situé sur le dessous du boitier en plus de surélever et de stabiliser le disque. L'ensemble est plutôt bien fini, mais le boitier fait tout de même très plastique. Il est de couleur blanche avec une finition brillante. Le bruit émis par l'ensemble est relativement gênant sur un bureau, il faudra là encore prendre soin de placer le NAS loin des oreilles pour éviter les désagréments sonores.

Dans la boite, on retrouve donc le My Ditto Server, un socle, un câble Ethernet d'un mètre, l'alimentation externe, un guide de démarrage rapide et les deux clés USB indispensables au fonctionnement du disque dur réseau.

Mise en route

princeton_my-ditto_de-md2h2t_1-580x462L'installation du My Ditto est simplifiée à l'extrême puisqu'il suffit de bancher le disque dur réseau à une prise de courant et au réseau local via un câble Ethernet en connectant le NAS à son routeur ou sa box ADSL par exemple, sous réserve que cette dernière gère automatiquement l’attribution les adresses IP. Et c'est tout, le My Ditto est prêt à fonctionner.

Que ce soit depuis un ordinateur connecté au réseau local ou directement via Internet chez un ami ou autre, l'accès au My Ditto se fait à l'aide d'une clé USB. Les deux clés de 2 Go fournies sont déjà associées avec le My Ditto. Elles contiennent une application pour Mac OS X et Windows qui fonctionne directement depuis la clé USB sans installation. À la première utilisation, il faudra créer un utilisateur à l'aide d'un identifiant et d'un mot de passe, éventuellement d'une adresse email pour l'accès depuis un iPhone ou un iPad. Une fois validé, l'utilisateur a directement accès au My Ditto. Trois répertoires sont accessibles : public, partagé et celui réservé à l'utilisateur. Petite précision, les clés USB 2 Go peuvent être utilisées comme des clés USB classiques.

À l'usage

L'utilisation du My Ditto se fait donc de manière totalement transparente pour l'utilisateur qui n'a qu'à transporter la clé USB correspondante à son compte pour accéder au My Ditto depuis n'importe quel ordinateur, n'importe où dans le monde sans aucune configuration. Le My Ditto permet également d'installer le logiciel lié à son compte directement sur l'ordinateur via l'option "Installer l'application locale" présente en haut à droite du logiciel My Ditto. On peut ainsi se passer de clé USB.

Capture d’écran 2012-03-27 à 14.54.36 Capture d’écran 2012-03-29 à 09.12.31

A la première utilisation, il faut choisir un identifiant et un mot de passe. Ensuite, seul le mot de passe est demandé.

N'importe quelle clé USB peut-être utilisée pour ajouter un nouvel utilisateur. Il suffit de formater une clé au format FAT 32, de l'insérer dans le port USB en façade du My Ditto, d'attendre que la diode correspondant à l'USB s'allume puis d'appuyer sur le bouton Copy pendant 2 secondes. Un bip retentit, patientez jusqu'à ce que le My Ditto émette deux bips. La clé est ensuite liée au My Ditto et le logiciel est installé sur celle-ci. Aucun utilisateur n'est alors configuré. À la première utilisation, il faudra créer un nouvel utilisateur qui aura alors accès à son propre dossier ainsi qu'au dossier partagé et public.

Capture d’écran 2012-03-27 à 14.56.03

Une interface plutôt austère

À noter que la clé principale, appelée Master Key est unique. Elle permet d'accéder à des fonctionnalités supplémentaires comme modifier et supprimer un ou plusieurs utilisateurs, de désactiver des comptes, de modifier les noms et les mots de passe, de formater le disque dur ainsi que certains paramètres avancés. Les utilisateurs classiques ne peuvent que modifier leur nom d'utilisateur et leur mot de passe ainsi qu'accéder aux dossiers publics et privés correspondants à leur compte.

Capture d’écran 2012-03-30 à 15.44.49

Le My Ditto est aussi accessible directement depuis le Finder

Sur le réseau local, le My Ditto est visible dans le Finder mais seul le dossier public est accessible sans identifiant. Il faut s'identifier sous Mac OS X pour avoir accès à son dossier. De la même manière, il est possible de donner accès à son dossier privé à un autre utilisateur, ce dernier aura alors accès à cet espace depuis le navigateur de fichiers ou l'application.

Capture d’écran 2012-03-30 à 14.12.13L'application fournie par Dane Elec n'est pas très ergonomique et se limite à l'essentiel : le transfert et la sauvegarde de fichiers. La fenêtre principale est séparée en deux parties, celle de gauche affiche le contenu du My Ditto alors que celle de droite le contenu de l'ordinateur utilisé pour se connecter. Il est ici possible de transférer des fichiers de l'un à l'autre. La recherche permet de chercher un fichier sur l'ensemble du My Ditto. L'onglet Musique permet d'écouter les morceaux présents sur le My Ditto, ce qui n'a que peu d'intérêt pour les utilisateurs de Mac OS X puisque le disque supporte la fonctionnalité "iTunes Server". Tous les morceaux stockés sur le My Ditto dans le répertoire musique du dossier public apparaissent directement sous iTunes dans les périphériques partagés.

Capture d’écran 2012-03-30 à 15.43.38 Capture d’écran 2012-03-30 à 15.44.00

Capture d’écran 2012-03-30 à 15.44.06 Capture d’écran 2012-03-30 à 15.44.11

Les quatre onglets principaux de l'application My Ditto : Fichiers, Recherches, Musique et Sauvegarde

Le quatrième onglet permet de gérer les dossiers sauvegardés. En effet, un clic droit sur un dossier dans l'explorateur de fichiers de l'application My Ditto permet de sélectionner l'option sauvegarder. Chaque modification apportée au dossier en question sera donc appliquée au dossier jumelé présent sur le My Ditto. L'option est intéressante, même si nous aurions préféré un support de Time Machine pour les utilisateurs de Mac OS X, ce qui permet de faciliter largement les opérations de sauvegarde.

Le My Ditto fait également office de serveur UPNP/DLNA par défaut. Tous les fichiers placés dans les dossiers musique, vidéos et photos du répertoire public seront accessibles aux périphériques compatibles avec cette norme. Concrètement, les box ADSL, les consoles de jeux comme la PS3, la Xbox 360 ou encore les smartphones dont les iPhone et iPad peuvent accéder au contenu du My Ditto avec une application compatible comme 8Player ou media:connect couplé à flex:player (gratuit).

Enfin, un petit mot sur les performances qui ne sont pas vraiment dans le haut du panier. Sur notre réseau Gigabit alors que le Synology DS-209j de la rédaction affiche un débit de 10 Mo/s en écriture et 20 Mo/s en lecture, le My Ditto de Dane Elec avec son unique disque dur de 1 To ne fait pas mieux que 12 Mo/s en écriture et 14 Mo/s en lecture, des performances dun NAS d'entrée de gamme, très loin de ce que peut offir un MyBook Live par exemple.

Options avancées

Malgré sa simplicité d'utilisation, le My Ditto possède également quelques options avancées dont Dane Elec ne parle que brièvement. Elles intéresseront pourtant les utilisateurs expérimentés. En effet, le My Ditto possède par exemple un serveur d'impression qui permet de transformer une imprimante USB en imprimante réseau. Il embarque également un client BitTorrent qui permet de télécharger des fichiers Torrent directement sur le disque dur réseau sans avoir à laisser allumer un ordinateur par exemple. Il est également possible de régler plus finement les paramètres réseau afin d'utiliser une IP fixe ou encore des serveurs DNS personnalisés.

Capture d’écran 2012-03-30 à 15.42.34

Cette interface avancée accessible depuis un navigateur web permet également de configurer le RAID 0 ou 1, ou encore d'opter pour le JBOD lors de l'ajout d'un deuxième disque dur. Si l'un des disques durs est défectueux, la diode correspondante clignote. Si le mode RAID 1 est activé, il suffit de remplacer le disque dur en question pour reconstituer la sauvegarde. Dans le cas de l'utilisation d'un Raid 0, toutes les données sont perdues. Dans le cas du JBOD, seules les données présentes sur le disque dur endommagé sont concernées.

L'application mobile

L'application My Ditto disponible gratuitement sur l'App Store est relativement basique. L'identification se fait avec l'adresse email associée au compte utilisateur et le mot de passe de ce compte. Il est ensuite possible d'accéder aux fichiers présents sur le disque dur réseau. En revanche, seuls les formats de fichiers supportés de manière native par iOS sont exploitables. Il est possible d'ouvrir les images, les fichiers PDF, les documents Word ou Numbers. En revanche, il est impossible d'ouvrir une vidéo AVI, même en l'envoyant vers une autre application, tout simplement puisque le logiciel n'offre pas cette possibilité.

photo 1.PNG photo 2.PNG photo 3.PNG

Il est possible de rechercher un fichier, de lire les fichiers audio présents sur le disque, de voir le taux d'occupation du disque dur ou encore les différentes informations relatives au My Ditto. La seule fonctionnalité intéressante sera finalement celle qui permet d'envoyer des photos directement sur le My Ditto.

Conclusion

412VTOghGJL._SL500_AA300_Le My Ditto est un modèle de simplicité. Il ravira les néophytes qui souhaitent bénéficier d'un espace de stockage en réseau sans avoir à gérer des problèmes de configuration. Le disque dur réseau de Dane Elec s'intègre facilement dans un réseau local et le contenu multimédia sera facilement accessible depuis les périphériques connectés. L'accès à distance ne posera aucun problème grâce à l'ingénieux système de clé USB mis en place par Dane Elec.

Malheureusement, quelques petits défauts viennent ternir ce tableau idyllique comme le bruit du ventilateur, les diodes plutôt agressives, l'absence de gestion des quotas pour les utilisateurs et de compatibilité avec Time Machine, et surtout l'impossibilité de partager un fichier simplement via un lien Internet. Cette dernière fonctionnalité fait cruellement défaut au My Ditto alors que ce disque dur réseau de Dane Elec mise sur la simplicité et que le stockage dans le nuage est dans l'ère du temps, cette absence est remarquée.

LE VERDICT

Disque dur réseau (NAS) - Disque dur 3,5 pouces de 1 To - un port Ethernet Gigabit 10/100/1000 - Compatible UPnP/DLNA, serveur iTunes, serveur d'impression et Bit Torrent - Nécessite Mac OS X 10.5 ou 10.6 ou Windows XP/Vista/7 - Dimensions : 190 x 165 x 77 mm - Poids : 1,19 kg

Les plus
  • Simplicité d'utilisation
  • Clés USB liées au disque dur réseau
  • Possibilité d'utiliser d'autres clés USB
Les moins
  • Incompatible Time Machine
  • Bruyant
  • Diodes gênantes
  • Impossible de partager des fichiers via un lien web (http)

COMMENTAIRES

Aucun commentaire sur cet article.

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Modifié Par
Catégorie : Mac
Tags :
Aucun commentaire
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld