Scandale Safari : amende de 22,5 millions pour Google

L'amende de 22,5 millions de dollars vient d'être confirmée par la FTC.

safari-logoL'affaire avait fait du bruit au début de l'année. La société Google contournait les protections mises en place par Safari pour protéger la vie privée des internautes. Avec les dernières versions de Safari, Apple a intégré une technologie baptisée "Do Not Track", présente également sur d'autres navigateurs comme Chrome, qui permet aux utilisateurs de ne pas être suivis par les cookies publicitaires sur Internet. Vous l'avez probablement remarqué, parfois les publicités affichent des produits que vous avez récemment été consulter dans une boutique ou encore des produits en rapport avec une recherche. Cela n'est pas un hasard, puisque les publicités utilisent les données fournies bien souvent par Google, mais également d'autres acteurs, pour suivre les consommateurs. Selon Jonathan Mayer, chercheur à l'Université de Stanford, les régies publicitaires comme Google, Vibrant Media, Media Innovation Group ou encore Gannett PointRoll auraient trouvé un moyen de contourner le système de protection de la vie privée mis en place par Apple. Il faut dire que le navigateur Safari utilise par défaut la sécurité "Do not track" ce qui n'a visiblement pas plu aux annonceurs.

Un système bien en place pour échapper à la vigilance de Safari

Pour contourner ce problème, les annonceurs utilisent un système bien particulier qui, dès la détection de Safari ou Safari Mobile, entraine le chargement d'un formulaire invisible afin de duper le navigateur Apple pour lui faire croire que l'utilisateur a volontairement accepté le cookie publicitaire. Ce contournement a été constaté sur plus d'un tiers des sites du Top 100 aux États-Unis : YouTube, AOL, Comcast, NYTimes, Match.com, etc..

Vibrant Media s'était défendu d'utiliser cette méthode afin que Safari fonctionne comme tous les autres navigateurs Internet qui n'utilisent pas la fonctionnalité "Do Not Track" par défaut.

Quand la FTC s'en mêle

Les frasques de Google n'ont visiblement pas été appréciées du côté de la Federal Trade Commission. Cette dernière a engagé une procédure contre Google qui vient de se solder par une amende de 22,5 millions de dollars contre le géant de la recherche. Selon Jon Leibowtiz, président de la FTC, cette amende est tout simplement la plus importante infligée par la commission pour une affaire de ce type.

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Par
Catégorie : Mac
Tags : , ,
2 commentaires
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld