Test : Kaspersky Security for Mac

Face aux menaces virales de plus en plus fréquentes sur Mac, Kaspersky Security protège votre machine et votre vie privée.

KasperskyIl est loin le temps où l’on pouvait encore se targuer d’avoir une machine à l’abri des menaces que représentes les virus, trojan et autres attaques de phishing. Les pirates ont amélioré leurs techniques et les outils permettant d’élaborer des attaques et emploient de nouvelles méthodes pour déjouer les éventuelles protections installées. Kaspersky Security for Mac se propose de protéger localement votre Mac, mais aussi vos sessions de surf en ligne et vos enfants grâce à un contrôle parental poussé.

Pour commencer, parlons de l’interface générale du logiciel. Kaspersky a fait un effort considérable pour proposer une fenêtre minimaliste qui s’intègre parfaitement avec l’environnement Mac. Quatre boutons sont disposés à droite et permettent respectivement de mettre à jour la base de données virale, de lancer une analyse, d’accéder aux informations de licence du logiciel, et enfin d’ouvrir la fenêtre du centre de protection pour avoir un aperçu des tâches en cours dans le logiciel. En bas de la fenêtre, trois boutons donnent accès aux paramètres de l’antivirus pour les fichiers, de l’antivirus pour Internet et du contrôle parental. Enfin, un discret volet à dérouler est présent et affiche les statistiques d’une analyse en cours ainsi que des informations relatives aux bases de données.

Kaspersky Kaspersky

Kaspersky Kaspersky

La protection locale est assurée par une base de données antivirus mise à jour toutes les heures. Kaspersky Security protège en arrière-plan les fichiers locaux de votre Mac et offre une protection en direct en cours de navigation sur Internet. L’éditeur dispose d’une base de données en ligne interrogée par le logiciel en même temps que vous naviguez sur des sites, afin de vérifier que ceux-ci ne présentent aucune menace. Si vous recevez par exemple un mail vous indiquant de vérifier des informations liées à compte bancaire avec un lien cliquable, Kaspersky détecte la menace de phishing et en interdira l’accès si l’adresse est dans sa base de données. D’autres éléments de protection sur Internet sont intégrés : Kaspersky analyse par exemple les fichiers téléchargés en ligne depuis le navigateur pour éviter les programmes malveillants. Le système Kaspersky URL Advisor compare les adresses des sites web visités et des liens pointant vers d’autres sites web avec les informations présentes dans sa base de données sur le Cloud pour signaler les éventuelles menaces encourues.

Kaspersky Kaspersky 

Contrôle parental du surf et des réseaux sociaux

Enfin, Kaspersky Security dispose d’un système de contrôle parental poussé. Vos chers bambins pourront en premier lieu se voir privés d’accéder à certains sites et au téléchargement de certaines catégories de fichiers. Ce paramètre de contrôle d’Internet permet entre autres de bloquer les sites contenant de la pornographie, de la violence, demandant des paiements via une carte de crédit, etc.

 Kaspersky Kaspersky

Deuxième élément du contrôle parental, le contrôle du temps. Il est possible d’indiquer une durée maximale d’utilisation d’Internet quotidiennement ainsi que de paramétrer un calendrier d’accès à certaines heures uniquement durant la semaine ou le week-end.

 Kaspersky Kaspersky

Troisième point du contrôle parental, la protection des données personnelles. Il est possible d’enregistrer des éléments comme les numéros de téléphone, adresses, numéro de compte bancaire, et bien d'autres, qui une fois entrés dans une conversation par exemple, seront automatiquement bloqués. Après test, du côté de celui qui entre les données, tout semble parfaitement normal. Du côté de celui qui reçoit le message en revanche, chaque message envoyé est vidé. Nous avons pu tester cela sur Facebook, ou les messages contenant des données personnelles interdites apparaissaient tout simplement vides. Si cette fonction est judicieuse, elle présente toutefois ses limites, puisqu’il suffira par exemple de mettre un espace entre chaque caractère pour laisser passer le message. Il faudra du côté des parents ruser et prévoir tous les cas possibles.

 Kaspersky Kaspersky

Ceci sera d’ailleurs possible très facilement grâce au contrôle des réseaux sociaux. Tout d’abord, il sera possible d’indiquer des contacts avec lesquels l’utilisateur n’est pas autorisé à communiquer. De plus, les Rapports des différents points de contrôle fournis par Kaspersky Security affichent un compte rendu complet de tout ce que l’enfant a fait : conversations complètes avec les différents interlocuteurs sur les réseaux sociaux, données personnelles rentrées, tentatives de visites de sites interdits, etc. Un flicage en règle !

 Kaspersky Kaspersky

LE VERDICT

Kaspersky Security for Mac est très complet. La protection contre les virus est couverte, tout comme les menaces en ligne comme les tentatives de phishing ou les sites potentiellement dangereux. Le contrôle parental est un vrai plus et permet de protéger au mieux les plus jeunes de contenus ou de rencontres inappropriées, ainsi que les données personnelles sensibles comme les numéros de téléphone, adresses, numéro de compte, etc. Quand aucune analyse n’est en cours, Kaspersky Security sait se faire oublier. Il fonctionne en arrière-plan et ne demande que très peu de ressource. En revanche en cours d’analyse, le ventilateur du Mac tourne à plein régime et peut même ralentir la machine jusqu’à la bloquer. Durant notre test, par deux fois Word s’est figé et a quitté inopinément. L’éditeur a fait un bel effort en proposant un outil de protection avec une interface en phase avec Mac OS X. L’utilisation et le paramétrage de l’antivirus est lui aussi très simple, tout comme le contrôle parental très facile à prendre en main. Les plus novices apprécieront donc cette solution simple à mettre en place et sans fioriture.

Les plus
  • Protection efficace et discrète
  • Analyse des adresses web pour éviter le phishing
  • Contrôle parental poussé
  • Contrôle des réseaux sociaux et des données personnelles
Les moins
  • Parfois gourmand en ressource processeur

COMMENTAIRES

Aucun commentaire sur cet article.

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Par Jonas Denaud
Catégorie : Mac, Logiciels Mac
Tags : ,
Aucun commentaire
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld