Test : Parrot Zik, LE casque sans fil

Parrot crée la surprise avec son casque Zik mêlant habilement design et technologie de pointe.

Sur le segment des produits audio haut de gamme, la société française Parrot n'en est pas à son premier coup d'essai. Après des enceintes Zikmu très réussies, l'entreprise s'attaque à un segment très concurrentiel : les casques audio. Elle arrive donc sur ce marché surchargé avec le Zik, un casque sans fil bourré de technologies, dessiné par Philippe Starck et vendu "seulement" 350 euros. Voyons voir s'il les vaut !

Le plein de technologie

Parrot Zik (10)Fidèle à sa réputation, Parrot a mis le paquet et la présentation est soignée. La boite met en valeur le casque et le bundle est plutôt bien fourni. Le casque Zik est ainsi livré avec sa batterie de 800 mAh, un câble USB vers Micro-USB (pour la recharge et la mise à jour du logiciel interne), un câble audio jack 3,5 droit vers un second connecteur jack 3,5 mm coudé, une notice détaillée et un sac de transport.

Les finitions du casque en lui-même sont exemplaires. La construction est robuste et l'utilisation d'armatures en aluminium donne une certaine rigidité à l'ensemble. Le designer Philippe Starck a bien travaillé puisque le look du Zik est clairement son point fort. Il est à la fois sobre et élégant, tout en dégageant un côté luxueux et high-tech. Ce casque est de type circum-aural, il vient ainsi masquer totalement les oreilles. Les coussins en mousse recouverts de cuir en assurent le confort tout comme l'arceau de tête également rembourré et recouvert de cuir. Le reste des oreillettes est constitué d'un platisque au touché doux de type peau de pèche, très agréable. Sur le dessous de l'oreillette droite, on retrouve le port Micro-USB, le connecteur jack 3,5 mm et le bouton de mise en route qui dispose d'une LED de couleur blanche qui vire au rouge lorsqu'il est en charge. La batterie vient se loger dans l'oreillette de gauche dont le cache démontable est maintenu par un système d'aimant. Il n'y a franchement rien à dire sur la conception et l'assemblage du casque qui respire vraiment la qualité.

Parrot Zik (1) Parrot Zik (2) Parrot Zik (6)

Parrot Zik (8) Parrot Zik (5) Parrot Zik (7)

Le casque Zik embarque beaucoup de technologies. Toute la surface de l'oreillette droite est ainsi tactile et permet de contrôler le niveau du volume avec un mouvement vertical ou bien de changer de piste avec un mouvement horizontal. La lecture et la mise en pause se font simplement via un tapotement. Il permet aussi de répondre ou de raccrocher en tapotant simplement sur l'oreillette. Un appui long permet quant à lui de refuser l'appel.

À la base du coussinet de l'oreillette droite, Parrot a intégré un capteur de présence au niveau de l'os supérieur de la mâchoire. Ce dernier permet de mettre en pause la lecture audio lorsque le casque est retiré et reprend dès que le casque est remis sur les oreilles. Juste à côté, le Zik embarque un capteur de conduction osseuse, c'est en fait un micro qui utilise les vibrations transmises via la mâchoire. Parrot a également développé un système de réduction actif du bruit très efficace qui exploite quatre microphones, deux externes et deux internes. Les deux autres microphones, un classique sur l'oreillette gauche et le capteur de conduction osseuse sont utilisés pour améliorer la qualité des conversations.

Parrot Zik (11) Parrot Zik (9)

Petit plus, qui n'est malheureusement pas exploité sur les iPhone et iPad, le Zik supporte la technologie NFC. La puce de communications en champ proche située dans l'oreillette gauche permet d'appareiller facilement un smartphone compatible. Testée avec un HTC One X et un BlackBerry Z10, cette fonctionnalité est bluffante par sa simplicité d'utilisation. Dommage qu'elle n'ait toujours pas fait son apparition chez la marque à la Pomme.

Le casque mesure 150 x 180 x 80 mm. Il atteint 325 grammes sur la balance, un poids tout à fait convenable pour un casque de ce type, qui ne gêne pas vraiment le port sur la tête et ne se fait pas trop sentir même après plusieurs heures d'utilisation. Au niveau des caractéristiques brutes, le casque Zik embarque des haut-parleurs de type Neodymium offrant une réponse en fréquence comprise entre 10 et 20 000 Hz, une sensibilité de 110 dB par volt à 1 kHz et une impédance de 32 Ohms. Il supporte le Bluetooth 2.1 et les profils AD2P.

Parrot Zik (4)Au niveau de la transmission audio en Bluetooth, Parrot nous a quelques informations complémentaires concernant l'encodage du flux audio. Lors de l'utilisation de fichier MP3, le flux est envoyé en utilisant le codec SBC propre au Bluetooth avec un débit maximal de 366 kbit/s (44.1). Avec un fichier AAC, le son est envoyé directement sans réencodage avec un débit de 264 kbit/s. Le codec SBC étant plutôt médiocre, il faudra privilégier les morceaux AAC en 256 kbits dont la qualité est plus que correcte. Attention tout de même, ce débit n'est supporté que sous iOS 5.1.1 et supérieur. Avec les versions précédentes d'iOS, il faut se contenter d'un débit AAC maximal de 132 kbit/s.

Enfin, le Zik fonctionne de pair avec une application pour iOS ou Android qui permet de gérer les différents réglages du casque. On y revient plus en détail dans le chapitre consacré à l'application.

Intuitif et réactif

Parrot Zik (7)Le casque Zik de Parrot est très simple à utiliser. Dès la mise sous tension, le casque est détectable. Il suffit alors de le choisir dans la liste des périphériques Bluetooth dans le menu Réglages>Bluetooth. Il invite d'ailleurs à télécharger l'application compagnon  Cette opération n'est à effectuer qu'une seule fois, les connexions sont ensuite automatiques. À l'usage donc, il suffit de laisser le Bluetooth allumé sur son iPhone (cela ne consomme quasiment pas d'énergie lorsqu'aucun périphérique n'est connecté) et de mettre le casque sous tension. Le Zik de Parrot joue une petite musique à l'allumage et cinq secondes plus tard une petite alerte sonore indique que la connexion avec l'iPhone est effective. Il suffit alors de toucher le panneau tactile capacitif pour lancer la lecture d'un morceau. Difficile de faire plus simple.

Parrot Zik

Le contrôle tactile et le détecteur de présence

L'utilisation du panneau tactile est agréable. Le réglage du volume se fait de manière fluide sans risque d'effectuer une mauvaise manipulation pour les oreilles. À noter que le réglage du volume est propre au casque et ne modifie pas celui de l'iPhone ou de l'iPad. Il faudra veiller à régler le volume du périphérique iOS séparément. Le passage d'une piste à l'autre se fait simplement en glissant le doigt horizontalement : vers l'avant pour passer au morceau suivant, vers l'arrière pour revenir au début ou passer au morceau précédent. Le contrôle s'effectue vraiment de manière intuitive avec une certaine fluidité, la latence est inférieure à la seconde. Lors de la réception d'un appel, là encore, une pression sur la partie tactile permet de répondre. Les deux micros fonctionnent alors en concert pour améliorer le rendu de la voix en supprimant les bruits ambiants.

Petite précision : à chaque interaction avec le panneau tactile, les écouteurs émettent un petit son signifiant l'action, un bon repère pour savoir si l'on appuie sur la bonne oreillette. C'est ce genre de petits détails qui font d'ailleurs la qualité du produit.

Parrot Zik (1)Le système de réduction active des bruits ambiants est extrêmement efficace et bien loin d'être un simple gadget. Jusqu'ici, notre référence dans le domaine était le célèbre Bose Quiet Comfort, qui tenait le haut du pavé, mais le Parrot Zik s'offre le luxe de faire aussi bien, voire même mieux sur les bruits ponctuels. Dans les transports en commun, le casque arrive par exemple à masquer presque totalement les annonces des stations. À l'utilisation, on a vraiment l'impression d'être dans une bulle et la musique est ainsi sublimée pour ne laisser que l'essentiel sans les bruits parasites, un pur bonheur.

Cerise sur le gâteau, le son du Zik est entièrement personnalisable via l'application compagnon disponible gratuitement sur l'App Store. On regrette juste l'impossibilité de lancer le contrôle vocal ou Siri depuis le casque alors qu'un appui long aurait été parfait pour cette fonction. Peut-être dans le futur via une mise à jour du micrologiciel, qui sait...

Application iOS

Le casque Zik n'est pas simplement bourré de technologie, c'est aussi un casque connecté, un peu à la manière des montres intelligentes. L'application iOS ou Android permet ainsi d'exploiter pleinement les capacités du casque. C'est d'ailleurs de seul moyen d'accéder à ces fonctions spécifiques. L'application sert à mettre à jour le micrologiciel du casque, à vérifier le niveau de la batterie, à désactiver le système de réduction des bruits ambiants, mais aussi, et surtout à peaufiner le son selon vos envies. Et c'est bien grâce à ça que Parrot se démarque largement de la concurrence.

Parrot Zik (1) Parrot Zik (6) Parrot Zik (3)

L'application Parrot Audio Suite pour iOS

Si les fabricants s'attèlent à donner une signature bien spécifique au rendu audio de leur casque, Parrot fait exactement l'inverse en laissant toute la latitude à l'utilisateur pour qu'il obtienne le son qu'il désire. Le système Parrot Concert Hall permet ainsi de modifier la spatialisation du son en jouant sur les dimensions d'une pièce virtuelle et sur la profondeur du son.

Parrot Zik (5) Parrot Zik (4)

L'égaliseur pour affiner rendu audio et le Parrot Concert Hall pour la spatialisation et la profondeur

L'application Parrot Audio Suite ne s'arrête pas là puisqu'elle offre également un égaliseur à sept bandes qui permet de contrôler finement le rendu audio en jouant sur les fréquences de 60, 150, 400, 1 000, 2 400, 5 000 et 15 000 Hz avec un gain de -12 dB à + 12 dB. L'utilisateur peut également choisir parmi les six préréglages et même les modifier. On regrette juste l'impossibilité de sauvegarder plusieurs préréglages.

Avec cette application qui permet d'affiner le rendu audio, le casque Zik conviendra à toutes les oreilles, pour peu que l'on prenne le temps de configurer le son correctement. Enfin, dernière précision très importante, les modifications effectuées avec l'application sont stockées dans la mémoire interne du casque et les paramètres définis restent toujours actifs, même lors de l'utilisation du casque en mode filaire ou avec un autre périphérique Bluetooth. Pour les modifier, il faut obligatoirement passer par l'application. D'où l'importance de bien configurer le casque.

Un rendu audio entièrement personnalisable

Par défaut, le rendu audio du Zik est donc relativement neutre, même si les basses sont profondes et bien présentes. Vous l'aurez compris, ce casque conviendra à tous les goûts grâce aux différents paramètres ajustables depuis l'application Parrot Audio Suite. Le rendu audio par défaut est très bon, mais nous avons noté un léger manque dans les aigus. Nous avons donc joué avec l'égaliseur pour ajuster le son selon nos envies en insistant légèrement sur les bandes de fréquences de 1 000 à 15 000 Hz.

Au niveau du positionnement, là encore, par défaut, le Zik est plutôt équilibré avec une faible distorsion harmonique, mais la fonction Parrot Concert Hall permet là encore d'adapter le rendu selon vos envies. Nous avons opté pour le mode Silent Room avec un angle de 90° pour la stéréo.

Autonomie : sur le fil

Parrot Zik (3)La multiplication des technologies influe bien évidemment sur l'autonomie du casque. La batterie de 800 mAh n'offre ainsi que 6 heures d'écoute avec le casque Zik lorsque toutes les fonctions sont activées à savoir le Bluetooth et la réduction active du bruit. En exploitant uniquement la réduction active du bruit via une connexion filaire, l'autonomie peut alors atteindre 18 heures. En veille Bluetooth, le casque tient 24 heures. Il est alors connecté en permanence au périphérique iOS et lance la musique dès qu'il est placé sur les oreilles.

En pratique, le Zik sera utilisé avec toutes les fonctions actives. En comptant une à deux heures de transport par jour, il faudra donc recharger le Zik une à deux fois par semaine. Heureusement, la recharge s'effectue à l'aide d'un câble Micro-USB sur un ordinateur ou n'importe quel chargeur USB. Elle prend environ 3 heures.

Si l'autonomie est limitée, Parrot a pensé à tout puisque lorsque la batterie est déchargée, le casque fonctionne toujours avec le câble jack fourni. Évidemment, les fonctions Bluetooth et la réduction du bruit sont alors désactivées. De même, le processeur de signal numérique est également désactivé. Les réglages effectués depuis l'application Audio Suite sont alors désactivés et le son est alors beaucoup plus plat. Le mode filaire "sans pile" est donc exploitable, mais n'offre plus la même qualité audio. À noter que la batterie se change très facilement et que Parrot vend une batterie additionnelle de même capacité pour environ 30 euros. 

LE VERDICT

Avec le Zik, Parrot a mis la barre très haute en matière de casques sans fil. Jouissant d'une conception sans faille, d'une qualité de finition irréprochable et d'un design travaillé, le Zik s'offre le luxe de s'adapter à tous les goûts musicaux grâce à une application qui permet de régler finement le rendu audio du processeur de signal numérique. Il est ainsi possible de modifier l'égaliseur, la spatialisation ou la profondeur du son. Un véritable coup de coeur pour ce casque qui s'impose comme une véritable référence dans le domaine des casques sans fil intelligents.

Les plus
  • Qualité audio
  • Réduction du bruit efficace
  • Finition exemplaire
  • Contrôle tactile fluide et intuitif
  • Utilisation filaire possible sans batterie
  • Confort
Les moins
  • Impossible d'activer Siri ou le contrôle vocale depuis le casque
  • Autonomie limitée

COMMENTAIRES

Aucun commentaire sur cet article.

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Par
Catégorie : iPod, iPhone, Divers, iPad
Tags :
Aucun commentaire
GALERIE D'IMAGES
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld