Test : Oakley Airwave

Les dernières technologies rendent possible l'affichage tête haute à l'intérieur d'un masque. C'est ce que propose Oakley avec son Airwave.

Logo OakleyL'entreprise Oakley fondée en 1975 par Jim Jannard innove sur le segment des masques pour les sports d'hiver avec l'Airwave Snow, un modèle qui embarque un petit écran LCD de contrôle, un GPS et un système d'exploitation dédié. Nous avons pu mettre la main sur ce masque d'exception vendu environ 600 euros qui s'adresse avant tout aux fanatiques de sports d'hiver et aux amateurs de chiffres un peu geek dans l'âme.

Un masque haut de gamme

Le masque Oakley Airwave prend pour base le modèle Airbrake Snow déjà affiché à 250 euros. Il intègre ainsi la technologie Switchlock qui permet de changer facilement les verres des lunettes pour changer de teinte notamment, une monture O Matter qui conserve une certaine flexibilité dans le temps ou encore la technologie O-Flow Arch qui réduit la pression sur le nez. Au niveau du confort, le masque utilise une triple couche de mousse polaire antihumiditée pour la zone en contact avec le visage est très efficace et assure un certain confort que ce soit avec ou sans casque. Les lunettes Oakley Airwave sont livrées avec un masque en Plutonite Irridium qui filtre 100 % des UV. De plus, la technologie antibrouillard F3 associée à des verres à double ventilation limite largement la formation de buée à l'intérieur du masque et favorise la visibilité.

Oakley Airwave (20) Oakley Airwave (22)

Oakley Airwave (13) Oakley Airwave (11)

Oakley Airwave (12) Oakley Airwave (10)

Un masque haut de gamme

Dans la boite, on retrouve en plus du masque Airwave, une housse en microfibre pour le rangement des lunettes, un étui de transport rigide pour les longs voyages, la télécommande Bluetooth au poignet avec son bracelet élastique et un second système de fixation permettant de fixer la télécommande sur le bandeau des lunettes, un chargeur USB, un câble Micro-USB vers USB et des fiches d'alimentation américaine et européenne.

Oakley Airwave (21)

Le bundle complet

Oakley Airwave (1) Oakley Airwave (2)

A gauche, la housse de transports rigide. A droite, le port Micro-USB et le bouton d'alimentation

L'écran

À l'intérieur du masque, on retrouve donc la grosse nouveauté de ce masque : l'écran LCD. Il est positionné en bas à droite du masque afin qu'il soit visible par l'oeil droit. Il est possible de régler l'inclinaison de ce petit écran LCD afin qu’il soit parfaitement dans l'axe de l'oeil. Baptisé LCD Micro Display, ce petit LCD affiche une définition de 428 x 240 pixels avec des couleurs 16 bits. La luminosité est ajustable via le logiciel. Il se matérialise dans le champ de vision comme un écran de 28 centimètres à une distance de 1,5 mètre.

Oakley Airwave (8) Oakley Airwave (7)

Oakley Airwave (6) Oakley Airwave (14)

Concrètement l'écran est situé au niveau d'un compteur de vitesse de moto. Pour faire une comparaison rapide, si vous êtes devant un écran d'ordinateur de bureau, regardez le clavier sans bouger la tête. Ce la donne une idée du mouvement des yeux à effectuer pour visualiser parfaitement l'écran. Le choix d'utiliser une lentille affichant un écran de 28 centimètres à plus d'un mètre est judicieux puisqu'il évite de faire trop souvent la mise au point et donc de fatiguer le cristallin. La définition faible sur le papier est tout simplement excellente en pratique, les éléments présents à l'écran sont fins et facilement lisibles, sauf dans les coins qui ont tendance à être flous.

Le système

Le système intégré est basé sur la technologie MOD Live HUD développée par Recon Instruments. Il n'est pas propre à Oakley puisqu'on la retrouve par exemple sur les masques haut de gamme d'Alpina, Briko, Scott, Smith Optics, Uvex ou Zeal.

Le MOD Live fonctionne à l'aide d'un processeur ARM Cortex A8 cadencé à 600 MHz associé à 256 Mo de mémoire vive et 512 Mo de mémoire de stockage. Le système pèse environ 65 grammes, écran compris, et résiste à des températures allant de -20 à +60 °C ainsi qu'à l'eau avec une certification IP65. Il n'est pas étanche, mais résiste à un jet d'eau puissant par exemple. Il embarque un GPS à basse consommation, qui met environ 2 à 3 minutes à trouver sa position à froid, le Bluetooth 2.0 avec le support des profils SPP (Serial Port Profile) et VDP (Video Distribution Profile) et une batterie de 1200 mAh. Cette dernière se recharge complètement en 4 heures. Une charge d'une heure permet tout de même de charger la batterie à 80 %. Lors de nos tests, les lunettes ont fonctionné pendant 5 heures et 30 minutes sans aucun problème avant que la batterie ne demande à être chargée.

Le système d'exploitation est Android avec la surcouche Recon HQ Mobile de Recon Instruments. L'interface est entièrement pilotable depuis la télécommande à l'aide des quatre flèches directionnelles, du bouton de validation et du bouton de retour. Elle se découpe en cinq pages : musique, radar, tableau de bord, suivi des événements et Applications/Réglages.

Oakley Airwave (28)

L'onglet musique demande de se connecter à un smartphone. L'application ne fait en fait que contrôler la musique présente sur l'iPhone ou le smartphone Android en affichant tout de même le nom du morceau et en permettant un contrôle du volume. Il est ainsi possible de garder son iPhone bien protégé dans le sac à dos et de profiter de la musique.

L'onglet Radar affiche par défaut une boussole numérique. Dans certaines stations de ski, le radar affiche également les points d'intérêt les plus proches comme les hôtels ou les restaurants. Si le masque est jumelé avec un smartphone disposant d'une connexion à Internet et de l'application Engage de Recon ou Airwave d'Oakley, il est même possible de localiser ses amis sur la carte.

Application Oakley Airwave Application Oakley Airwave Application Oakley Airwave Application Oakley Airwave

Application Oakley Airwave Application Oakley Airwave Application Oakley Airwave

L'application Oakley Airwave qui permet de retrouver ses amis via la géolocalisation et d'afficher leur position dans le masque

Le tableau de bord est probablement l'écran le plus utilisé puisque c'est le coeur du système. Il dispose de trois variantes d'affichage accessibles avec les flèches haut et bas de la télécommande. La première affiche uniquement la vitesse instantanée et la vitesse maximale, la seconde affiche en plus l'altitude alors que la troisième affiche en plus de la vitesse, le temps passé en l'air et le dénivelé. Les chiffres sont ici assez gros pour être parfaitement visible d'un simple coup d'oeil comme n'importe quel compteur.

L'onglet suivant affiche la liste des événements comme le dernier parcours, la durée du dernier saut, la vitesse maximale du jour et celle-là plus haute enregistrée, altitude maximale, etc.

Le dernier onglet inclut les réglages et une option intéressante : les Apps. Les réglages donnent accès au contrôle de la luminosité, au jumelage avec un smartphone, à la connexion Bluetooth avec d'autres périphériques, au réglage de l'heure, à la mise à jour du logiciel, à la calibration de la boussole, au choix des unités de mesure (mètres ou pied)et à la remise à zéro des réglages.

L'onglet application est plus intéressant puisqu'il permet tout simplement d'accéder à de nouvelles fonctions comme l'application Tracker qui permet d'accéder à l'historique des sessions, ou encore le StopWatch, un chronomètre. Notre masque embarquait également l'application Contour Connect, qui permet de se connecter à une caméra Contour (équivalent d'une GoPro) afin de visualiser la vidéo enregistrée., et l'application Polar qui permet de visualiser en temps réel sa fréquence cardiaque sur l'écran à l'aide d'un cardiofréquencemètre Bluetooth. Les développeurs ont donc la possibilité d'exploiter les possibilités de l'écran tête haute MOD Live HUD.

Oakley Airwave (26) Oakley Airwave (25)

Oakley Airwave (24) Oakley Airwave (23)

Oakley Airwave (29) Oakley Airwave (30)

La gestion du masque se fait via un navigateur web et l'instatllion d'un plug-in

L'installation des applications se fait via le site engage.reconinstruments.com. Une fois enregistré, il faut installer le plug-in Recon Uplink pour les navigateurs web. Il suffit ensuite de connecter les lunettes à l'ordinateur à l'aide du câble Micro-USB pour retrouver les informations sur les trajets parcourus et même de mettre à jour le micrologiciel du masque. Ce page permet également d'installer les applications supplémentaires pour le MOD Live.

Enfin dernière précision, sur tous les écrans, l'interface affiche le niveau de la batterie, l'état du Bluetooth et de la connexion avec le smartphone et la télécommande, la recherche du signal GPS et l'heure.

En pratique

Oakley Airwave (3)À l'allumage, l'écran affiche une belle vidéo de présentation qui ne faudra pas oublier de désactiver en passant dans les options. Un message d'avertissement prévient l'utilisateur qu'il ne faut pas fixer l'écran en se déplaçant, qu'il faut rester attentif et qu'il ne faut surtout pas utiliser le masque en conduisant, en roulant, en marchant (!), dans les escaliers (véridique) et à vélo. Le masque est uniquement fait pour un usage à la montagne.

On ne comprend donc pas trop le message de Recon sur l'utilisation du masque, la société aurait pu se contenter de limiter l'usage du masque sur route fermée. Le message sur les escaliers n'est également pas très clair, on pourra croire que faire du ski ou du snowboard est moins dangereux que d'emprunter des escaliers.

Pour notre part, nous avons utilisé le masque Airwave en vélo sur route fermée afin d'être dans un environnement sécurisé, mais suffisamment dynamique pour juger des bienfaits de l'écran intégré.

Première impression, Oakley ne faillit pas à sa réputation et le masque est très confortable. Il s'adapte parfaitement au visage, n'appuie pas sur le nez et le réglage est facile. Deuxième impression, le champ de vision est largement réduit par le masque en lui même sans même parler de l'écran. Malgré son galbe prononcé, le champ de vision est faible et la vidéo de présentation d'Oakley a pour une fois le mérite de bien illustrer la chose. On voit tout simplement le cadre des lunettes. Il est impossible de voir les objets au niveau des tempes par exemple. On aurait aimé un peu plus de largeur dans le champ. Cela reste des lunettes haut de gamme puisque nous avons également été impressionnés par le système de double ventilation qui combat effectivement très bien la buée, tout comme le traitement du verre très efficace qui filtre très bien les UV, mais pas les couleurs.

Oakley Airwave (32) Oakley Airwave (31)

Le système d'affichage est quant à lui extrêmement bien conçu. Même avec une luminosité poussée au maximum et une lumière ambiante non comparable avec celle de la montagne, l'écran n'est pas du tout gênant. Il ne perturbe pas du tout le champ de vision classique et l'on n'y prête aucune attention lorsque l'on ne le regarde pas. À l'inverse, un petit coup d'oeil en bas permet de connaitre instantanément sa vitesse ou sa direction. Loin d'être un gadget, le système MOD Live HUD est très performant. Évidemment, il ne concerne que les passionnés de descente qui ont un budget suffisamment large pour se faire plaisir.

 

LE VERDICT

Au final, le système d'affichage MOD Live HUD intégré au masque Oakley Airwave est très efficace. Il se présente tout simplement comme un compteur de vitesse pour skieur ou snowboarders. Totalement autonome, il permet de retrouver rapidement les statistiques de descente ou sa direction. Connecté à un smartphone, il permet également de contrôler la musique et de retrouver les points d'intérêts et ses amis sur une carte. Enfin, l'ouverture aux applications de développeur tiers laisse entrevoir une belle évolution du produit d'autant plus qu'il s'impose progressivement chez tous les fabricants de masque du marché.

Les plus
  • Qualité de l'affichage
  • Qualité de l'intégration
  • L'écran ne perturbe pas
  • Autonomie
  • Charge rapide d'une heure
  • Possibilité d'évolution via le firmware et les applications tierces
  • Totalement autonome
  • Qualité du masque Oakley (confort, antibuée, verre)
Les moins
  • Champ de vision
  • Interface entièrement en anglais

COMMENTAIRES

Aucun commentaire sur cet article.

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Par
Catégorie : iPhone
Tags : ,
Aucun commentaire
GALERIE D'IMAGES
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld