Test : iBike Powerhouse et Dash CC Deluxe, l'ordinateur de bord pour vélo

Quel cycliste n'a jamais rêvé d'avoir un véritable ordinateur de bord connecté à son guidon ?

iBike (27)Spécialisée dans le développement de produits technologiques à destination des cyclistes, la société américaine Velocomp s'est fait un nom en commercialisant en 2006 le premier capteur de puissance grand public. Aujourd'hui, le capteur de puissance iBike Newton est toujours vendu pour moins de 500 euros, là où la concurrence propose toujours des produits à plus de 1000 euros.

Depuis 2010, la société Velocomp propose également l'iBike Dash, un véritable ordinateur de bord pour vélo utilisant l'iPhone ou l'iPod touch comme cerveau, et depuis cette année, l'iBike PowerHouse, un programme d'entrainement pour le grand public, simple à mettre en oeuvre. Nous avons pu tester les deux produits. En véritable ordinateur de bord, l'iBike Dash s'adresse plus particulièrement aux amateurs de cyclisme et aux compétiteurs s'accommodant parfaitement des chiffres bruts. Au contraire, l'iBike PowerHouse, qui utilise les mêmes bases matérielles, se destine plutôt au grand public qui souhaite un programme d'entrainement complet et simple à mettre en oeuvre.

L'ordinateur de bord s'invite au guidon

Au premier abord, le système semble compliqué à mettre en oeuvre. En effet, une fois la boite ouverte, il y a de nombreux composants à installer sur le vélo. Pourtant, une fois la petite notice explicative survolée, la procédure d'installation devient limpide. Le système se compose d'un capteur de vitesse, d'un capteur de cadence de pédalage, d'un support universel pour guidon et d'une coque étanche pour iPhone et iPod touch. Cette dernière est compatible avec l'iPhone 3G, l'iPhone 3GS, l'iPhone 4 et l'iPhone 4S, ainsi que les iPod touch.

iBike (8) iBike (6)

L'iBike Dash CC à gauche et l'iBike PowerHouse à droite : les deux sont des ordinateurs de bords pour iPhone et iPod touch, mais le premier se destine plus aux cyclistes amateurs alors que le second est un plutôt un programme d'entrainement avec un coach virtuel.

L'iBike Dash CC Deluxe dispose en plus d'un cardiofréquencemètre sous la forme d'un bandeau à placer sur la poitrine ainsi qu'une batterie additionnelle et son chargeur, qui autorise un fonctionnement d'environ 5 heures en continu. Il existe également deux autres modèles : l'iBike Dash +Power avec un capteur de puissance, anémomètre et un altimètre ainsi qu'une version plus basique l'iBike Dash uniquement équipé avec un capteur de vitesse. 

Bien que les deux systèmes soient quasiment identiques, il est impossible d'utiliser l'application iBike PowerHouse avec le boitier iBike Dash et inversement. L'application iBike ne peut être utilisée avec le boitier iBike PowerHouse. Seule l'application iBike Coach fonctionne avec les deux boitiers.

iBike (7)Les deux boitiers iBike Dash et iBike PowerHouse sont conçus de manière identique. Parfaitement étanches, ils disposent d'un dispositif de fermeture qui permet d'assurer un bon maintien du périphérique iOS. La couche en plastique qui vient recouvrir l'écran tactile permet bien évidemment de prendre le contrôle de l'iPhone ou de l'iPod touch. Attention tout de même, l'écran ne fonctionne pas avec des gants. Le bouton "i" en façade permet d'interagir avec le bouton d'accueil de l'iPhone ou de l'iPod touch sans compromettre l'étanchéité de la coque. Enfin, cette dernière peut accueillir une batterie supplémentaire qui vient de loger derrière l'iPhone.

La coque mesure 133 x 70 x 44,5 mm pour un poids plutôt raisonnable de 90 grammes. L'ensemble, boitier, fixation et capteur pèse 220 grammes et monte à 240 grammes avec la batterie additionnelle. Le boitier intègre une puce radio compatible avec le protocole ANT+ qui autorise l'utilisation de capteurs compatibles, même s'ils ne proviennent pas directement du fabricant. Les capteurs seront détectés lors de la phase de calibration. Voilà pour la partie technique, reste à voir si l'installation est à la portée de tous.

Installation simplifiée

L'installation n'est pas si compliquée. Il convient tout d'abord de placer le capteur de fréquence de pédalage et de vitesse sur la base du cadre, c'est-à-dire la partie qui relie la roue arrière au pédalier. Il faut placer le capteur assez près du boitier de pédalier afin que l'aimant fixé sur la manivelle passe devant le capteur, mais également en face de la roue afin que l'aimant qui se positionne sur un rayon passe devant la seconde partie du capteur. Il est conseillé de placer le capteur sur la base dégagée qui n'est pas survolé par la chaine. Le capteur est maintenu en place par quatre colliers Rislan fournis alors que la partie dédiée au capteur de cadence de pédalage dispose également de deux petits autocollants de fixation permettant de le maintenir en position, en plus des deux colliers Rilsan.

iBike (1)

Le capteur de cadence de pédalage et de vitesse à placer sur la base du cadre avec les colliers Rilsan fournis

iBike (2) iBike (3)

Les aimants doivent passer assez près des capteurs pour fonctionner correctement

 

Pour le montage, il ne faut pas serrer immédiatement les colliers Rilsan, mais il faut veiller à ce que les deux capteurs soient assez proches des aimants avant de fixer le capteur plus fermement. En pratique, la distance entre le capteur et l'aimant doit être d'un centimètre au maximum, ce qui limite les fantaisies au niveau du placement du capteur. Le montage s'effectue ici sans outil et seul un tournevis est nécessaire pour fixer solidement l'aimant au rayon. L'aimant présent sur la manivelle du pédalier est quant à lui fixé à l'aide d'un collier Rilsan fourni.

iBike (5) iBike (4)

Le support du guidon qui vient accueillir la coque pour iPhone

La fixation du support de guidon pour la coque iBike est également simplifiée. Il suffit d'insérer les quatre vis fournies pour le support, de placer la partie inférieure et de serrer le tout à l'aide de la clé Allen fournie. Pour les guidons de faible diamètre, des extensions en caoutchouc sont également présentes. A priori, le support peut se monter sur n'importe quel type de vélo que ce soit de course, de piste ou encore un VTC, un VTT ou un vélo de ville. La partie inférieure du support est également équipée de deux autocollants permettant d'éviter à la fixation de tourner autour du guidon.

Avant d'installer l'iPod touch ou l'iPhone dans la coque iBike, il faut tout d'abord retirer les deux vis afin de retirer le plateau de support pour y placer les bandes de mousse qui viendront maintenir parfaitement l'iPhone ou l'iPod touch en place. Velocomp fournit ici des bandes spécifiques pour l'iPhone 3G/3GS, l'iPhone 4/4S et l'iPod touch. Ce dernier reçoit en plus une protection en mousse à placer au sommet du boitier pour éviter qu'il ne bouge. Nous n'avons pas utilisé ces protections en mousse avec notre iPhone 4S, et l'iPhone n'en a pas véritablement souffert, mais si vous comptez utiliser l'iBike avec un seul périphérique iOS, il est plutôt conseillé de placer ces mousses afin de maintenir parfaitement le combiné, surtout avec l'iPod touch qui est beaucoup plus fin que les iPhone. Attention tout de même, il faut penser à désactiver le réglage automatique de la luminosité dans les réglages de l'iPhone, le capteur de luminosité étant masqué l'iPhone se croit dans le noir total et la luminosité est alors au minimum. Nous n'avons d'ailleurs pas rencontré de problème de lisibilité avec la luminosité au maximum, même en plein soleil.

L'installation est désormais terminée. La coque se fixe ensuite sur le support à l'aide d'un rail. Elle est maintenue en place grâce à une vis à main, qui évitera au passage de se faire arracher l'iPhone lorsque l'on est arrêté au feu rouge.

iBike Dash CC Deluxe : le compteur de vélo haut de gamme

L'iBike Dash CC Deluxe est un vrai ordinateur de bord destiné aux cyclistes qui veulent avoir une idée de l'évolution de leurs performances. L'application iBike Coach permet de gérer plusieurs vélos et plusieurs personnes. Il faut saisir le type de vélo et son poids, la taille du cycliste et son poids ainsi que le diamètre des roues. Il y a également la position qui est prise en compte pour évaluer la résistance à l'air.

iBike (11) iBike (12)

iBike (9) iBike (10) iBike (13)

Lancement de l'application, saisie des données concernant le vélo et le cycliste, puis détection des capteurs

Il ne reste plus qu'à lancer la détection des capteurs. Le capteur de vitesse et de cadence s'active tout simplement en faisant tourner la roue alors que le cardiofréquencemètre s'allume dès qu'il est placé sur la poitrine. Une icône indique que les capteurs ont bien été détectés. S'ils ne le sont pas, c'est probablement que le capteur est placé trop loin de l'aimant, ce qui empêche son activation.

iBike (16) iBike (14) iBike (15)

Les trois principaux écrans de l'ordinateur de bord : l'un avec le compteur de vitesse, l'autre avec la cadence cardiaque et le troisième avec la carte

Une fois cette opération effectuée, il n'y a plus qu'à rouler. L'écran par défaut indique le nombre de calories brulées, le temps de trajet, la distance ainsi qu'un compteur de vitesse avec la vitesse moyenne et la vitesse maximale. Par défaut également, l'affichage est dynamique : lors des montées et des descentes, il indique le dénivelé. L'assiette se fait lorsque l'application est lancée, il conviendra donc de le faire sur un sol plat afin de ne pas fausser le calcul.

Le deuxième écran affiche la vitesse et la cadence en très gros. Sur la droite des données numériques apparaissent également la vitesse moyenne et un graphique sur l'évolution des valeurs pendant les dernières minutes. En dessous, on retrouve l'élévation, le pourcentage d'inclinaison en temps réel, la fréquence cardiaque et toujours les calories dépensées.

Enfin, le dernier écran affiche une carte GPS et uniquement le compteur de vitesse. Il est malheureusement impossible d'agrandir la carte. On notera qu'il est possible d'accéder à la bibliothèque musicale depuis tous les écrans.

iBike (17) iBike (18)

Sauvegarde de l'ensemble des trajets et possibilité de les envoyer vers Strava

Une fois le trajet terminé, il n'y a plus qu'à tapoter sur «Fait». Les données du trajet sont ainsi enregistrées et consultables depuis l'onglet «Mes Trajets» avec la distance totale, le temps écoulé, la vitesse maximale, la vitesse moyenne, les calories brûlées et l'élévation totale. Les résultats peuvent être envoyés à la plateforme en ligne Strava qui permet de partager et de sauvegarder ses résultats. Les données sont alors bien plus complètes avec notamment la cadence de pédalage, la fréquence cardiaque, la puissance estimée, la vitesse sur tout le trajet, etc. Il est également possible de récupérer ses données sur son ordinateur et de les exploiter avec le logiciel iBike Dash for Mac.

iBike iBike iBike

L'application iBike, simple, met l'accent sur la puissance, mais nous avions le modèle iBike Dash CC Deluxe qui n'est pas équipé du capteur de puissance (iBike Dash+Power). Cette application peut tout de même être utilisée pour enregistrer les données comme iBike Coach, mais elle est moins conviviale à l'usage. Elle permet tout de même d'avoir la carte et de pouvoir la grossir (ouf!) et sera donc plus pratique pour se déplacer. Elle permet aussi d'avoir un écran avec un compteur pour la fréquence cardiaque.

En pratique, l'iBike Dask CC Deluxe est très efficace. Il permettra à tous les cyclistes amateurs de se faire une idée précise de leurs performances et surtout de voir leur progression. Par rapport aux solutions gratuites comme RunKeeper, qui fonctionne également avec les vélos, il apporte un vrai support adéquat pour vélo et surtout des capteurs de cadence et de fréquence cardiaque, en plus d'avoir un vrai capteur de vitesse qui est pondérée avec la vitesse réelle constatée avec le GPS. On notera que les données sont enregistrées en arrière-plan, même lorsque l'application est quittée pour répondre à un coup de fil (à l'arrêt bien évidemment), consulter un email ou lancer une autre application.

iBike PowerHouse : le coach virtuel

L'iBike PowerHouse ne se destine pas vraiment au même public. Partant sur la même base, cette version de l'iBike est en fait un programme d'entrainement pour vélo. Ici, la phase de calibration est un peu plus contraignante, il faut toujours rentrer le poids du vélo, la taille et le poids du cycliste, le diamètre des roues et le type de vélo et détecter le capteur de cadence/vitesse, puis calibrer le vélo en le plaçant dans un sens puis en le tournant à 180° puis en le replaçant dans la position d'origine.

iBike (19) iBike (20) iBike (21)

Les programmes supplémentaires payants

Plusieurs programmes d'entrainements sont proposés0-20, ExpressFit, Brazilian Butt, Weekend Warrior, mais seuls les programmes iSlim et Cycle Max sont gratuits. Pour les autres, il faudra passer à la caisse pour environ 8 euros par programme. Le programme iSlim permet de se remettre et de perdre du poids sur le vélo en douceur alors que le programme Cycle Max vise à améliorer la vitesse et l'endurance du cycliste.

iBike (23) iBike (22) iBike (24)

iBike (26) iBike (25)

Des indications simples sur l'écran permettent d'enchainer les phases d'accélération et de repos, mais l'intégralité est en anglais

Chaque programme commence par un test de condition physique dans lequel il faut donner le maximum avant de passer au premier cours plutôt léger. Pour le programme iSlim, la première session dure environ 20 minutes, la seconde 47 minutes et le rythme est ensuite inférieur à une heure.

Les vidéos de l'entraineur... en anglais

L'entraineur Hunter Allen vous met alors en condition à l'aide d'une petite vidéo, malheureusement en anglais. D'ailleurs toute l'application est malheureusement en anglais et ne ravira pas forcément les amateurs de langue de molière. Pourtant mise à part les vidéos, l'application peut facilement s'utiliser avec un niveau d'anglais très basique. L'essentielle des instructions est dictée à l'écran et se limite à accélérer ou à ralentir. Les programmes sont dynamiques et s'adaptent normalement automatiquement au niveau de chaque personne, c'est ce qui fait l'intérêt de la chose. L'effort demandé est également crescendo et devrait pouvoir s'adapter à tous, même au moins sportif.

Au final, le programme d'entrainement est convaincant et motivant. Dommage que les directives soient en anglais tout comme l'ensemble de l'application.

LE VERDICT

Vendu environ 330 euros, l'iBike Dash CC Deluxe est un véritable ordinateur de bord pour vélo. Fourni avec un cardiofréquencemètre, un capteur de vitesse et de cadence de pédalage, cet outil permettra aux cyclistes amateurs de se faire une idée de leur performance et surtout de les retrouver sur l'ordinateur et les partager facilement. Un produit véritablement complet et performant. L'iBike Powerhouse est plus orienté vers l'entrainement avec un programme qui s'adapte en fonction des profils. L'application semble efficace, dommage qu'elle soit intégralement en anglais, ce qui refroidira plus d'un acheteur.

Les plus
  • Qualité de fabrication
  • Installation simplifiée
  • Etanche
  • Véritablement adapté au vélo
Les moins
  • Autonomie 3 heures sans batterie additionnel avec un iPhone 4S
  • Application PowerHouse entièrement en anglais
  • Casque Bluetooth obligatoire pour entendre la musique, les instructions et utiliser le téléphone

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Par
Catégorie : iPhone, Applications
Tags :
6 commentaires
GALERIE D'IMAGES
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld