Test : Mercury, un navigateur alternatif pour iPhone et iPad

Un navigateur web de bureau sur iPhone ?

Les navigateurs web poussent comme des champignons sur l’App Store. Ils disposent tous des mêmes fonctionnalités à peu de choses près, mais sont généralement handicapés par l’absence de certaines options ou réglages très attendus des utilisateurs. Mercury est un énième navigateur web promettant sur le papier de très nombreuses possibilités. L’éditeur va même jusqu’à dire de son navigateur qu’il est le plus rapide et le plus évolué.

L’interface est des plus classiques et reprend un schéma habituel basé sur un système d’onglets qui pourront être au nombre maximum de dix. Le champ de recherche, placé tout de suite à droite de la barre d’adresse est lui aussi très classique. Une fois déroulé, il vous permettra de choisir votre moteur de recherche (Google, Yahoo !, Bing, Wikipedia, Ebay, Amazon…). Vous pourrez aussi grâce à lui rechercher des termes au sein d’une page, comme le fait déjà Safari mobile.

1.PNG 2.PNG 

Mais le plus intéressant se trouve sans aucun doute dans la barre d’outils au bas du navigateur. Les deux boutons centraux vous offrent un certain nombre d’options qui donnent tout l’intérêt à ce navigateur. Le bouton de partage vous permettra d’enregistrer des éléments, d’ajouter une page web aux favoris, de partager la page affichée sur Twitter, Facebook  ou encore par mail. Un mode de navigation privée est aussi proposé. Pour vous aider à la lecture, Mercury dispose d’un bouton de réglage permettant de modifier la taille de la police dans une page. Vous pourrez aussi re-formater l’affichage d’une page à l’aide de l’option « Readability » qui n’est autre que la fonction lecture de Safari. Il sera aussi possible d’ajuster la luminosité de l’écran directement depuis ces paramètres et vous pourrez afficher la scrollbar pour naviguer un peu plus rapidement dans une page. Si Mercury permet de choisir une Homepage, il faudra toutefois passer par les marques-page pour y accéder, pas vraiment intuitif.

 3.PNG 4.PNG

Le second bouton arborant l’icône d’une roue crantée donne lui accès aux différentes fonctions du navigateur. Les paramètres du navigateur sont nombreux. Vous pourrez déterminer un moteur de recherche par défaut, choisir la page de démarrage (page de la dernière session, Homepage, page blanche…), mais aussi, et c’est là que cela devient très intéressant, activer un bloqueur de publicité avec la possibilité d’ajouter et de modifier les filtres. Les paramètres de confidentialité vous autoriseront à créer un mot de passe empêchant l’ouverture de Mercury par un tiers et vous proposent un accès direct à la suppression des données de navigation. Mercury dispose aussi d’un certain nombre de gestures paramétrables pour par exemple recharger une page, accéder à la page précédent ou suivante, changer d’onglet, etc. Selon la puissance de votre connexion, ou les limites de votre abonnement 3G, vous pourrez restreindre l’affichage des images ou autoriser la compression du contenu, très pratique lors d’un déplacement à l’étranger pour limiter la consommation de data. Enfin, pour en finir avec les réglages de Mercury, sachez que vous pourrez y connecter votre compte Dropbox pour les raisons que nous allons maintenant voir.

6.PNG 5.PNG 

Mercury intègre beaucoup d’autres fonctionnalités. Parmi celles-ci, un gestionnaire de téléchargement et de fichiers. Il sera possible d’ajouter directement des liens permettant de télécharger des fichiers, mais vous pourrez aussi bien faire un appui long sur un lien pour ensuite choisir de télécharger le fichier dans le pop-up qui s’affiche à l’écran. Vous retrouverez tous les documents téléchargés dans un gestionnaire de fichiers qui vous autorisera le transfert de fichiers vers Dropbox, ou le partage par courrier électronique. Vous pourrez aussi transférer des documents via le gestionnaire de fichiers présent dans la fenêtre de synchronisation de l’iPhone sur iTunes, ou en utilisant un transfert sans fil sur un réseau local et via le navigateur web de votre Mac.

 7.PNG 8.PNG

L’interface de Mercury pourra être personnalisée à l’aide de thèmes (une dizaine gratuits). L’éditeur n’a pas oublié les développeurs web puisqu’il est possible de modifier le « User agent » du navigateur. Si vous utilisez Firefox sur Mac, vous aurez la possibilité de synchroniser vos favoris avec Mercury. Enfin, vous pourrez consulter des sites en mode plein écran sans pour autant faire une croix sur l’accessibilité aux paramètres. L’éditeur a en effet ajouté la « barre d’outils » sous la forme d’une roue afin de pouvoir accéder à toutes les fonctions du navigateur.

 9.PNG 11.PNG

Conclusion

Mercury est un navigateur web gratuit très complet et aux fonctions prometteuses. Le gestionnaire de fichiers/téléchargements est un vrai plus qui le démarque de la concurrence, tout comme la possibilité d’y attacher un compte Dropbox. Seule ombre au tableau, l’interface de l’application n’est disponible qu’en anglais. 

>> Accéder au téléchargement de Mercury sur l'App Store

LE VERDICT

Les plus
  • Nombreuses fonctions
  • Gestionnaire de téléchargement
  • Possibilité d'attacher un compte Dropbox
Les moins
  • Uniquement en anglais

COMMENTAIRES

Aucun commentaire sur cet article.

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Modifié Par Jonas Denaud
Catégorie : iPhone, Applications
Aucun commentaire
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld