iPhone 4 : le test complet

Deux ans après l'introduction de l'iPhone 3G, l'iPhone 4 marque un changement de style. Il en profite également pour inaugurer quelques nouveautés comme un écran haute définition, l'enregistrement de vidéo HD, la visioconférence et un appareil photo 5 millions de pixels de qualité.

En terme de téléphonie mobile, les motivations d'Apple sont claires : créer le téléphone le plus fin avec un design épuré et une autonomie appréciable. Pour concevoir son nouvel iPhone, Apple a donc suivi ces directives. L'iPhone 4 est encore plus petit, plus fin que les précédentes versions avec en plus une autonomie améliorée et un design encore plus tranchant, pour le meilleur et pour le pire.

En 2007, Apple dévoilait l'iPhone qui, non content d'avoir révolutionné le marché des smartphones, a complètement bouleversé l'industrie de la téléphonie mobile avec l'App Store notamment, coupant l'herbe sous le pied des opérateurs. Suite à ce succès, nombre de fabricants se sont intéressés aux téléphones tactiles et aujourd'hui la concurrence est rude. La politique d'Apple de se limiter à un nouveau modèle par an l'oblige à innover et surtout à prendre de l'avance sur ses concurrents. C'est ce que l'iPhone 4 fait avec un certain succès.

La quatrième génération

S'il y a bien une chose qui définit Apple, c'est sa faculté d'associer parfaitement le matériel à la partie logiciel. Apple fabrique des Mac et développe Mac OS X, et il en est de même avec l'iPhone et l'iOS. Quand la plupart des produits hi-tech est le fruit de deux visions différentes, d'un côté le matériel et de l'autre le système d'exploitation, les produits Apple sont - quant à eux - développés dans leur globalité.

Au final, les grosses nouveautés de l'iPhone 4 ne sont pas tant matérielles que logicielles avec l'arrivée de l'iOS 4.0, nouveau nom du système d'exploitation qui équipe les iPhone, iPod touch et iPad. Nous avons déjà couvert en totalité les nouveautés de l'iOS 4.0 dans l'article consacré au nouveau système d'exploitation mobile d'Apple qui apporte le multitâche, la gestion des applications par dossier, et bien d'autres fonctionnalités. Les petits plus qu'apporte l'iPhone 4 ne seraient rien sans l'iOS 4.0, c'est la philosophie d'Apple.

Entièrement nouveau

iphone-4S'il conserve les codes des iPhone à savoir un grand écran en verre, des bords arrondis et un bouton en façade, l'iPhone 4 inaugure les plus grands changements depuis la sortie du modèle original. Le contour chromé disparait afin de laisser apparaitre la fine bordure en acier inoxydable qui sert de structure au téléphone. Ce nouveau dessin est plus en phase avec la gamme Apple actuelle qui laisse la part belle à l'aluminium. L'acier a été ici choisi pour laisser passer les ondes.

L'autre gros changement se retrouve à l'arrière du téléphone. La coque arrondie en plastique laisse place à une vitre totalement plane. Cela modifie en profondeur la préhension de l'iPhone qui s'avère du coup moins confortable à prendre en main. Les premières fois, il vous arrivera parfois de confondre l'avant et l'arrière, mais avec le temps, les choses s'arrangent. Le verre est traité avec de l'aluminosilicate qui lui permet de mieux résister aux rayures et d'être 30 fois plus résistant que le plastique.

Avec un poids de 137 grammes et des dimensions de 115,2 x 58,6 x 9,3 mm contre 135 grammes et 115,5 x 62,1 x 12,3 mm pour l'iPhone 3GS, le dernier modèle d'Apple est nettement plus dense et donne un sentiment de solidité. Les finitions sont exemplaires et rien ne semble avoir été laissé au hasard par les équipes d'ingénieur. Il pourrait être comparé à un rasoir électrique haut de gamme ou encore à une montre de luxe.

La structure en acier qui est visible tout autour du téléphone fait également office d'antenne. La partie située à gauche fait office d'antenne pour les signaux Bluetooth et Wi-Fi alors que le cadre droit et inférieur est utilisé pour les communications GSM. Il est relativement difficile de mesurer la qualité de réception d'un téléphone sans appareil de pointe adapté. En général, la qualité de réception de l'iPhone 4 semble meilleure que celle de l'iPhone 3GS en particulier dans les zones où le signal est faible. Concernant le transfert de données, l'iPhone 4 utilise le protocole HSUPA qui permet d'augmenter le débit des envois de données de manière impressionnante puisque le débit théorique passe de 384 kb/s à 5,8 Mb/s. En pratique, le débit montant de l'iPhone peut atteindre 1 Mb/s, mais il est bien souvent limité par les points d'accès des opérateurs qui sont mutualisés entre tous les téléphones mobiles.Le débit en téléchargement est quant à lui proche de celui de l'iPhone 3GS.

Parlons maintenant du problème de l'antenne qui défraie toujours la chronique sur la toile. Le fait de mettre en contact les deux antennes de l'iPhone 4 en posant le coin inférieur gauche du téléphone au creux de la main par exemple causerait des problèmes de réception. Effectivement, nous avons pu vérifier le problème et le signal de l'iPhone 4 baisse effectivement lorsqu'il est tenu de cette manière. Il concerne essentiellement les transferts de données et l'iPhone 4 peut donc perdre la connexion 3G en plein surf ou lors d'envoi d'emails par exemple. En revanche, le problème n'est pas apparu lors de conversations téléphoniques.

Si l'on en croit les témoignages, il y a autant de personnes qui arrivent à reproduire le phénomène que de clients qui n'ont apparemment aucun problème. Les interférences pourraient donc varier en fonction du type de peau, du type d'antenne relai ou encore de la puissance du signal. La semaine dernière, Apple répondait officiellement que les variations de réception touchaient tous les téléphones dont l'iPhone 3GS.

Si nous n'avons pas les moyens ni les compétences d'effectuer une étude complète sur le sujet, force est de constater que notre iPhone 4 perd le signal et se trouve dans l'impossibilité d'envoyer des données lorsque les deux antennes sont en contact ce qui n'est clairement pas en adéquation avec les qualités de l'iPhone 4. Bien sûr, il reste toujours la possibilité d'utiliser la fameuse protection d'Apple, baptisée Bumper (30 euros), qui recouvre discrètement tout le contour du téléphone et évite de mettre en contact les deux antennes de l'iPhone. Espérons qu'Apple trouve rapidement une solution logicielle ou au moins qu'elle offre les fameux Bumpers aux clients qui rencontrent ce problème.

L'iPhone 4 reste un iPhone ou presque

L'iPhone 4 conserve exactement les mêmes boutons que ses prédécesseurs. Le connecteur dock, commun à tous les iPhone, iPod et iPad, est toujours présent à la base du téléphone entre le micro et le haut-parleur. La partie de gauche laisse apparaitre l'interrupteur du mode vibreur et les boutons de contrôle du volume. Ces derniers ont été redessinés et sont marqués d'un plus et d'un moins.

Sur le dessus du téléphone, le bouton d'allumage est toujours présent tout comme la prise casque au format jack 3,5 mm. Juste à côté de celle-ci, un second micro fait son apparition. Il est utilisé lors des enregistrements de vidéo ou lors des conversations FaceTime (appels vidéo), mais également lors des conversations téléphoniques classiques afin de réduire le bruit ambiant. Cette fonctionnalité fonctionne relativement bien et les bruits de fond sont quasiment annulés en totalité sans pour autant baisser le niveau sonore de la voix.

L'emplacement pour la carte SIM a été déplacé sur la tranche droite du téléphone. L'iPhone 4 utilise un nouveau format de carte SIM, le Micro SIM comme l'iPad Wi-Fi + 3G, afin de gagner un peu de place à l'intérieur de l'appareil. Lors du renouvellement ou de l'achat de votre iPhone, l'opérateur vous fournira bien évidemment une carte MicroSIM. L'opérateur vous enverra également une carte MicroSIM en remplacement de votre carte SIM actuelle gratuitement si vous en faites la demande auprès du service client.

Si vous aimiez la prise en main des précédents iPhone, vous serez clairement déçu par le nouveau modèle qui tranche véritablement avec ses grands frères. L'achat d'un Bumper ou d'une coque de protection pourra vous faire oublier son côté carré. Enfin, si elle participe au design de l'ensemble et même si Apple clame haut et fort sa solidité, la vitre arrière double les chances de voir son iPhone exploser littéralement sur le sol. Si certaines vidéos publiées par des utilisateurs ont montré que l'iPhone 4 pouvait résister à une ou deux chutes sans problème, il est difficile de considérer l'iPhone 4 comme plus résistant que les iPhone 3G et 3GS avec leur coque en plastique.

Au pixel près

Le nouvel écran haute définition caractérise à lui seul le nouveau iPhone. Baptisé "Retina Display" par Apple, l'écran affiche quatre fois plus de pixels que celui des précédents iPhone. La définition de 960 x 640 pixels sur l'écran de 3,5 pouces de diagonale permet d'atteindre la résolution record de 326 pixels par pouce.

Lorsque l'iPhone original est sorti en 2007, la résolution de 163 ppp était déjà une petite révolution et permettait d'afficher plus de détails qu'un écran d'ordinateur. Aujourd'hui, la concurrence a clairement rattrapé son retard et le Nexus One de Google sorti en fin 2009 avait montré une qualité d'affichage supérieure à celle de l'iPhone 3GS.

iphone-retina2

En réponse, Apple a donc choisi d'augmenter la précision de son écran, mais pas sa taille comme le font les autres constructeurs. Le résultat est là : il est impossible de distinguer les pixels à l'oeil nu, d'où son nom de "Retina Diplay" en référence à la rétine humaine. Le contraste a ainsi été amélioré et il atteint 800:1 ce qui permet d'avoir des noirs beaucoup plus profonds et moins grisés ainsi que des couleurs plus chaudes. La dalle LCD utilisée est de type IPS (In-Plane Switching) comme sur l'iPad et les derniers iMac et offre des angles de vision totaux, l'image est donc visible sous n'importe quel angle. De plus, l'écran affleure maintenant la surface tactile en verre et cette sensation de regarder un écran à travers une vitre disparait totalement.

Cette nouvelle résolution permet d'afficher un niveau de détails jamais vu jusqu'ici que ce soit dans les photos ou les vidéos. Certes, la taille de 3,5 pouces est relativement réduite pour regarder un film convenablement, mais elle peut être suffisante pour un épisode de séries TV par exemple. La différence entre une vidéo classique et une vidéo HD est clairement visible, tout comme la qualité des images affichées est appréciable.

Le résultat est le même sur la totalité de l'affichage du téléphone. Ainsi, les icônes et le texte sont d'une qualité inégalité, le texte noir sur fond blanc de Safari ou encore des livres électroniques d'iBooks semble avoir été imprimé sur une feuille de papier. Attention, si tous les textes affichés bénéficient d'un affichage hors norme, il n'en est pas de même pour les images et les icônes intégrées dans les applications que l'on trouve sur l'App Store. Ainsi, ces dernières devront être optimisées à cette nouvelle résolution afin d'exploiter pleinement l'écran de l'iPhone 4. Quelques applications phares le sont déjà comme Facebook, Real Racing ou encore Flight Control.

comparraison-ecran-iphone-iphone4Le rendu sur l'écran de l'iPhone 3GS au dessus et celui de l'iPhone 4 en bas (texte d'un favori Internet enregistré sur la page d'accueil).

Si vous n'avez jamais vu un iPhone 4, vous devez sûrement regarder l'écran de votre iPhone et vous demander comment un écran peut être meilleur que celui que vous avez déjà. Et bien, lorsque vous comparez les deux modèles côté à côté, les différences sont loin d'être subtiles : elles sautent aux yeux dès le premier coup d'oeil. L'écran de l'iPhone 4 est tellement bon que ça en est presque choquant.

Ni une, ni deux...

Nous approchons petit à petit de l'ère où tous les périphériques, notamment les téléphones, pourront enregistrer de la vidéo en haute définition. Le dernier iPhone 4 enclenche bien évidemment le mouvement en permettant d'enregistrer des vidéos HD 720p, c'est à dire avec 720 lignes horizontales, à une cadence de 30 images par seconde. Ce n'est pas la seule nouveauté puisque l'appareil photo situé au dos de l'iPhone 4 embarque un capteur rétroéclairé de 5 mégapixels. Le rétroéclairage introduit par Sony sur ses derniers appareils photo numériques permet d'obtenir de meilleures performances lors de faible condition d'éclairage (en intérieur ou à la tombée de la nuit). Avec l'iPhone 3GS, Apple avait conçu un capteur de 3 mégapixels capable de faire mieux que les appareils concurrents disposant d'une résolution plus grande. L'iPhone 4 ne déroge pas à la règle et Apple a donc essayé de faire mieux que les concurrents affichant 8 mégapixels avec un capteur de seulement 5 mégapixels.

L'appareil photo numérique de l'iPhone 4 est une réussite. Les vidéos HD sont lumineuses et fluides alors que les photos affichent des détails et une netteté remarquable. L'application "Caméra" de l'iOS 4.0 complète joliment le tableau avec des prises de photos quasi instantanées et une interface toujours aussi simple : le toucher pour la mise au point permet de faire le point et de régler la luminosité sur la partie souhaitée de l'image, le flash intégré s'active facilement via les trois options (oui, non, auto) et la barre du zoom numérique 5x s'active lors de la mise au point.

Le zoom numérique n'est pas franchement utile puisqu'il fonctionne comme un grossissement sur une partie de l'image entière. Vous pourrez donc prendre la photo sans zoom et utiliser la loupe de votre logiciel d'édition photo favori. Nous aurions bien sûr préféré la présence d'un zoom optique, mais la compacité de l'ensemble ne permet pas de telles facéties.

Ce nouvel iPhone embarque désormais un flash à LED qui vise à combler l'un des principaux reproches de l'iPhone 3GS : l'impossibilité de prendre des photos dans la pénombre. Si le flash est bien présent, son fonctionnement laisse à désirer.  Dans le noir complet, vous l'utiliserez sûrement, mais lors de condition de faible éclairage, il faudra au contraire s'en passer. Le flash n'est pas vraiment uniforme et certaines parties de l'image s'avèrent surexposées lorsque d'autres ne sont tout simplement pas éclairées. Heureusement, les performances du nouveau capteur en basse lumière sont excellentes et à ce point de vue là, l'iPhone 4 fait beaucoup mieux que la concurrence et que ses grands frères.

Une vidéo HD enregistrée et montée avec iMovie sur l'iPhone 4

La qualité des vidéos HD de l'iPhone 4 est très bonne. Elle approche celle des caméras numériques compactes qui utilisent de la mémoire flash et à choisir entre transporter une caméra numérique ou un iPhone 4, le choix sera vite fait. De plus, avec l'arrivée d'iMovie sur iPhone, il est possible de monter rapidement une vidéo en ajoutant de la musique, des photos, des titres et de la partager via email, MobileMe ou YouTube, ce que ne permettent pas les caméras. Dommage qu'iMovie ne permet pas de découper une séquence vidéo en plusieurs morceaux.

L'iPhone 4 reste tout de même loin d'un véritable caméscope HD qui dispose d'une véritable stabilisation mécanique, d'un zoom optique performant et d'une qualité vidéo. Lors des scènes à fort contraste, les caméscopes HD arrivent à conserver les détails des parties lumineuses et sombres. Pour finir, la qualité audio de l'iPhone 4 reste tout de même médiocre.

152350-march-of-phone-images-large_originalLes images en taille réelle du même objet capturées avec les quatre génération d'iPhone

D'un autre côté, la qualité des photos est de premier ordre. S'il ne peut toujours pas concurrencer les appareils photo numériques compacts, l'iPhone 4 devient un véritable appareil photo d'appoint. La comparaison avec les précédents modèles est sans appel.

Bien sûr, la nouveauté est la présence d'une seconde caméra en façade. Située juste à côté de l'écouteur, elle permet d'enregistrer au format VGA (640 x 480 pixels), mais surtout réaliser des appels vidéo...

Je te FaceTime...

Voilà peut-être une expression en passe de devenir populaire, surtout au vu du succès de l'iPhone en France. En effet, le dernier téléphone d'Apple permet de passer des appels vidéo, une fonction baptisée FaceTime par la société californienne. La visioconférence sur les téléphones mobiles n'est pas nouvelle, du moins en France, puisque les opérateurs avaient déjà tenté de proposer cette technologie quelques années auparavant sans grand succès.

Apple a fait un choix intéressant en intégrant FaceTime comme une composante du téléphone, plutôt que de créer une application dédiée. Il y a plusieurs manières de passer un appel vidéo : appeler votre correspondant via le réseau téléphonique classique puis appuyer sur le bouton FaceTime ou bien encore directement depuis le bouton FaceTime qui apparait sur la fiche de contacts. Les communications via FaceTime sont gratuites puisqu'elles passent par Internet, mais elles nécessitent une connexion Wi-Fi. Une recherche plus approfondie montre que lors d'une connexion FaceTime, l'iPhone 4 envoie un SMS au second probablement pour lui signaler son adresse IP indispensable pour retrouver un poste sur Internet. La connexion entre deux appareils n'en reste pas moins instantanée surtout lors du passage d'un appel classique à FaceTime.

Capture d’écran 2010-07-02 à 15.28.56Les appels vidéo ne fonctionnent actuellement qu'entre deux iPhone 4, mais Apple a annoncé le protocole FaceTime comme ouvert pour les autres constructeurs. Si FaceTime utilise les mêmes effets sonores qu'iChat sur Mac, les deux logiciels ne sont pas compatibles, mais cela souligne probablement une compatibilité à venir. Apple a voulu simplifier au maximum l'utilisation de FaceTime et gageons que cette fonctionnalité viendra progressivement rejoindre le reste de la gamme.

En pratique, les conversations vidéos s'avèrent très fluides, même lorsqu'elles sont réalisées avec quelqu'un de l'autre côté de l'Atlantique. Le haut-parleur de l'iPhone est suffisant pour entendre correctement son interlocuteur et la qualité audio est largement meilleure que celle du réseau téléphonique grâce à l'utilisation de codec performant. L'utilisation est très simple : un bouton pour couper le micro, un bouton pour raccrocher et un troisième pour passer de la caméra frontale à la caméra située à l'arrière de l'iPhone 4. De plus, l'interface pivote entièrement en fonction de la position de l'iPhone (portrait ou paysage). Les appels vidéo montrent peut-être ce que sera l'avenir des communications, mais gardons à l'esprit qu'un appel vidéo demande une attention permanente.

La véritable question est : les gens vont-ils utiliser FaceTime ? L'utilisation de la webcam sur les ordinateurs est relativement limitée dans la vie courante. Elle se cantonne bien souvent à la famille. Il en sera probablement de même avec FaceTime, surtout s'il ne s'affranchit pas des barrières du Wi-Fi. Évidemment, FaceTime sera de plus en plus populaire avec le temps, le prochain iPhone sera également compatible avec cette fonctionnalité et dans les années à venir, le parc ne cessera d'augmenter. Sans oublier que les applications comme Skype pourront probablement exploiter la caméra en façade, les appels vidéo entre un iPhone 4 et un ordinateur seront alors possibles.

Performances

Apple n'aime pas évoquer les caractéristiques de ces produits, mais la société a tout de même précisé que l'iPhone 4 embarquait un processeur Apple A4 comme celui de l'iPad. Il dispose également de 512 Mo de mémoire vive, soit deux fois plus que l'iPad, l'iPhone 3GS et l'iPod 3G (quatre fois plus que les deux premiers modèles d'iPhone et d'iPod touch). Les résultats parlent d'eux-mêmes puisque l'iPhone 4 est le plus rapide des iPhone. Il s'offre même le luxe de faire mieux que l'iPad dans certains tests (Peggle et Sunspider).

 Démarrage Lancement de PeggleLancement de Star DefenseSunspiderGoogle V8 JavaScript 5.0 Chargement du NYTimes.com
iPhone 4 33 3 18.3 10.3 87.7 14.7
iPhone 3GS 34 8.5 22.7 14.0 44.6 20
iPod touch 3G 26 6 20.9 13.6 68.3 15.8
iPhone 3G 51 16.5 43.8 39.1 DNF 45.1
iPod Touch 2G 36 11 32 30.7 DNF 30.5
iPad (OS 3.2) 24 4 16.4 10.4 99.7 10.8
iPhone original (OS 3.1) 34 15.2 36 43 DNF 45.4
iPod touch 1G (OS 3.1) 30 22.9 35 44.9 DNF 60

Les meilleurs résultats sont en gras. Les chiffres des plus faibles sont les meilleurs (secondes) à l'exception du test V8 Javascript 5.0 de Google.

À l'usage, l'iPhone 4 s'avère très rapide : l'ouverture des applications est instantanée, tout comme le passage d'une application à une autre via le double clic sur le bouton principal. Même l'iPhone 3GS pourtant véloce montre quelques signes de faiblesses face au nouvel iPhone, notamment lors de la première ouverture d'une application. Malgré la résolution doublée et un nombre de pixels quatre fois plus important à gérer, l'iPhone 4 est parfaitement fluide, même dans les jeux qui profitent de la nouvelle définition de l'écran.

Autonomie

iphone4-backMalgré une épaisseur de moins d'un centimètre, Apple a réussi à équiper son iPhone 4 d'une batterie plus volumineuse que celle de l'iPhone 3GS. Elle affiche une capacité de 5,25 Whr contre 4,51 Whr pour le précédent modèle. Selon Apple, le nouvel iPhone offre une heure de surf Internet en plus, deux heures de conversations téléphoniques et 10 heures de lecture audio de plus que son prédécesseur. Il conserve une autonomie de 300 heures en veille et 10 heures en vidéo.

Afin de juger de l'autonomie de l'iPhone 4, nous l'avons comparé à l'iPhone 3GS 32 Go ainsi qu'au tout nouveau iPhone 3GS 8 Go, sorti en même temps que le nouvel iPhone.

Nous avons réglé la luminosité des téléphones au maximum et télécharger un film sur l'iTunes Music Store via le réseau Wi-Fi pendant environ 45 minutes. Nous avons ensuite regardé le film d'une heure et 43 minutes.  Sur l'iPhone 3GS, nous avons ensuite téléchargé l'application Pandora sur l'App Store via le réseau 3G et nous avons écouté de la musique en streaming via le réseau 3G tout en surfant sur Internet pendant 30 minutes. Nous avons ensuite pu passer un coup de fil de 14 minutes avant que le téléphone s'éteigne complètement. L'autonomie de l'iPhone 3GS pour ces tests est donc de 3 heures et 14 minutes.

Avec l'iPhone 4, il nous a été possible de surfer pendant 50 minutes avec la musique de Pandora en tâche de fond, de passer ensuite un appel de 30 minutes et de regarder encore une vidéo pendant environ 44 minutes avant que l'iPhone rende les armes. L'autonomie totale pour des tests identiques, voire plus exigeants (vidéo), atteint donc 4 heures et 32 minutes, soit 40 % de plus que l'iPhone 3GS 32 Go.

Afin d'éviter de mettre en défaut la batterie de l'iPhone 3GS  32 Go qui a vécu, nous avons donc réalisé le même test sur un iPhone 3GS 8 Go, neuf. Ce dernier a réussi toutes les tâches exécutées sur le premier iPhone 3GS avec 14 minutes supplémentaires sur le dernier appel téléphonique. L'autonomie atteint donc 3 heures et 28 minutes, soit 7 % de plus que l'iPhone 3GS "usé". L'iPhone 4 fait toujours 31 % de mieux.

  Temps avant extinction
iPhone 4 4h32
iPhone 3GS (nouveau) 3h28
iPhone 3GS (juillet 2009) 3h14

En pratique, là où l'iPhone 3GS avait du mal à finir la journée en usage intensif, l'iPhone 4 la bouclera facilement. En usage léger, il peut désormais facilement tenir deux jours.

iPhone est toujours un iPod

En 2007, Apple arrivait sur le marché de la téléphonie avec son premier iPhone qui mariait à merveille le smartphone et le baladeur numérique. L'iPhone 4 est toujours un très bon iPod avec un application dédiée qui permet d'accéder à sa discothèque, aux podcasts et aux vidéos. Si la taille n'a pas changé, la nouvelle résolution d'écran permet de profiter pleinement des vidéos, d'autant plus que l'iPhone 4 peut désormais gérer les vidéos HD. Malheureusement, il est impossible de lire les vidéos HD sur un téléviseur. L'iPhone 4 souffre des mêmes limitations que ces prédécesseurs, les câbles VGA, composite ou composante gèrent uniquement une définition standard. C'est tout simplement dommage pour un téléphone qui peut lire de la vidéo en haute définition de ne pas pouvoir l'afficher sur un grand écran.

Toujours pas de 64 Go

iphone4-blanc-noirLors des annonces précédentes d'iPhone, les amateurs avaient l'habitude de voir la capacité de mémoire augmentée. Avec l'iPhone 4, il n'en est rien. Apple ayant dû miniaturiser à l'extrême les composants, l'iPhone 4 ne peut embarquer qu'une seule puce de 32 Go, la plus grosse du marché. L'iPhone 4 est donc proposé en deux versions 16 et 32 Go comme son prédécesseur l'iPhone 3GS. Les amateurs de vidéos HD opteront bien sûr pour la version 32 Go sachant qu'une minute de vidéo HD pèse environ 100 Mo, soit 6 Go pour une heure de vidéo.

Actuellement disponible en noir, l'iPhone 4 blanc sera commercialisé d'ici la fin du mois de juillet. Pour l'avoir vu dans les bureaux d'Apple, cette version est très plaisante. Elle plaira à la gent féminine surtout associée à un Bumper de couleur rose.

Conclusion

Sur bien des points, l'iPhone 4 est le meilleur iPhone qu'Apple n'ait jamais conçu. S'il est plus rapide que l'iPhone 3GS, c'est par sa qualité d'affichage bluffante qu'il marque sa différence. La caméra en façade n'est pas qu'une composante de FaceTime, le nouvel outil de visioconférence d'Apple, elle ouvre les portes de nouvelles fonctionnalités pour les autres applications. Évidemment, le nouvel appareil photo de 5 mégapixels fait des prouesses que ce soit en terme de photos ou bien encore de vidéos HD. Associé à iMovie, l'iPhone se transforme en véritable petit studio de poche. C'est bien dommage que le téléphone Apple ne puisse pas diffuser les vidéos directement sur un téléviseur HD...

L'iPhone 4 signe également le renouveau stylistique de la gamme qui n'avait pas évolué depuis deux ans et la sortie de l'iPhone 3G. Le mélange d'acier et de verre est ravageur. Malheureusement, bien qu'Apple prône haut et fort la solidité de l'arrière du téléphone en verre traité, bons nombre d'utilisateurs opteront pour une coque de protection qui masquera totalement le design du téléphone. Dommage. Le plus gros point négatif reste le problème de réception qui affecte l'iPhone 4 en fonction de votre manière de le tenir en main.

Si vous êtes un utilisateur de l'iPhone 3GS, rien ne presse. Ce modèle est toujours aussi rapide et en plus il exploite toutes les nouvelles fonctionnalités de l'iOS 4.0 dont le multitâche. En revanche pour les autres, l'iPhone 4 avec son écran HD et son appareil photo amélioré s'impose comme une évidence. Reste à débourser entre 200 et 300 euros en fonction du modèle choisi et de s'acquitter d'un abonnement mensuel d'environ 40 euros.

iPhone 4 - 16 Go

iPhone 4 16 Go - APN 5 mégapixels avec autofocus - deuxième caméra en façade pour les appels vidéo - GPS - Wi-Fi - Bluetooh - Gyroscope - Accéléromètre - 3G HSUPA 7,2 Mbit/s - Dimensions : 115,2 x 58,6 x 9,3 mm - Poids : 137 grammes

Les plus
  • Écran haute résolution impressionnant
  • Processeur Apple A4 rapide avec plus de mémoire vive
  • Les appels vidéos FaceTime simples à utiliser
  • Appareil photo 5 mégapixels de bonne qualité en photo comme en vidéo (HD 720p)
  • Autonomie améliorée
  • Support de l'iOS 4.0 dont le multitâche
  • Présence d'un gyroscope
Les moins
  • Le placement de la main peut interrompre la connexion cellulaire
  • Prise en main moins agréable que les précédents modèles
  • Impossibilité de lire les vidéos HD sur un écran externe

iPhone 4 - 32 Go

iPhone 4 16 Go - APN 5 mégapixels avec autofocus - deuxième caméra en façade pour les appels vidéo - GPS - Wi-Fi - Bluetooh - Gyroscope - Accéléromètre - 3G HSUPA 7,2 Mbit/s - Dimensions : 115,2 x 58,6 x 9,3 mm - Poids : 137 grammes

Les plus
  • Écran haute résolution impressionnant
  • Processeur Apple A4 rapide avec plus de mémoire vive
  • Les appels vidéos FaceTime simples à utiliser
  • Appareil photo 5 mégapixels de bonne qualité en photo comme en vidéo (HD 720p)
  • Autonomie améliorée
  • Support de l'iOS 4.0 dont le multitâche
  • Présence d'un gyroscope
Les moins
  • Le placement de la main peut interrompre la connexion cellulaire
  • Prise en main moins agréable que les précédents modèles
  • Impossibilité de lire les vidéos HD sur un écran externe

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Modifié Par
Catégorie : iPhone
Tags :
9 commentaires
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld