Un iPhone à moins de 100$ sinon rien

Pour Jean-Louis Gassée, c'est clair, l'iPhone d'entrée de gamme devra être très abordable.

iPhone 3GSJean-Louis Gassée, PDG d'Apple France dans les années 80, est très connu dans la Silicon Valley. Il a également été le directeur de la division R&D d'Apple avant de fonder BeOS. Dans son billet du lundi, il revient sur l'hypothèse de l'iPhone low-cost, le fameux iPhone pas cher que tout le monde annonce pour cette année. Après avoir passé en revue les différents arguments expliquant qu'Apple ne sortira jamais un iPhone bon marché, notamment après l'échec des netbooks, Jean-Louis Gassé explique que le marché des smartphones n'est pas celui des PC.

Pour lui, la seule solution pour Apple est de lancer un iPhone à moins de 100 dollars, mais cela oblige clairement un changement stratégique pour la société. La firme de Cupertino a toujours voulu faire de bons produits. Steve Jobs avait d'ailleurs une formule célèbre : « Je suis aussi fier des produits qu’on a lancés que de ceux qu’on n’a pas fabriqués ». Si Apple va sur le segment low-cost, elle devra forcément mettre de côté ses convictions. Pour Gassée, c'est simple, l'iPhone low-cost ressemble beaucoup à l'iPhone 3GS : une coque en plastique, un processeur lent, un écran non-Retina, un appareil photo moyen et des modules sans fil limités.

Cet iPhone ne viserait pas les pays déjà équipés en iPhone, mais les marchés émergents et le marché du pré-payé. À plusieurs reprises, Tim Cook, le PDG d'Apple, a indiqué que la société envisageait de rentrer sur le marché du pré-payé, mais cela ne s'est toujours pas concrétisé.

Pour Gassée, ce ne sera pas l'iPhone 4, mais un nouveau modèle véritablement low-cost où Apple fera également une croix sur ses 60 % de marges brutes pour se contenter de 30 %. Ce serait pour Apple un véritable changement de culture, de paradigme, impossible sous l'ère de Steve Jobs.

En abaissant le ticket d'entrée, Apple pourrait bien évidemment se rattraper sur l'iTunes Store. De plus, les clients investissant dans les applications présentes sur l'App Store seront peut-être tentés de passer à un iPhone plus cher un peu plus tard, afin de ne pas perdre leur investissement dans les applications. Pour Gassée, l'iPod de 2001 était conçu pour attirer les utilisateurs sur Mac, Apple doit faire de même avec l'iPhone pour profiter une fois de plus de l'effet halo.

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Par
Catégorie : iPhone
Tags :
10 commentaires
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld