Test : Seagate Wireless Plus

Avec un premier essai en demi-teinte, Seagate revient avec un deuxième modèle de disque dur Wi-Fi plus abouti, qui bénéficie de l'expérience du GoFlex Satellite.

Seagate Wireless Plus (26)En octobre 2011, le fabricant Seagate était le premier à commercialiser un disque dur sans fil : le GoFlex Satellite. Avec son nouveau modèle, Seagate a choisi de changer de nom. Le disque dur sans fil est désormais baptisé Wireless Plus. Le concept est toujours le même, tout comme le but recherché : désencombrer la mémoire interne et limitée des iPhone, iPad, iPod touch et autres smartphones en stockant les données sur un périphérique de stockage externe sans fil. Le protocole Wi-Fi est utilisé pour pouvoir accéder au disque dur et une application compagnon est proposée pour pouvoir gérer les fichiers. Seagate a également peaufiné les fonctionnalités pour assurer une meilleure compatibilité avec les autres applications.

Présentation

Le Seagate Wireless Plus reprend les bases du GoFlex Satellite. Il est légèrement plus compact, notamment au niveau de l'épaisseur. Il mesure ainsi 127 x 89 mm pour une épaisseur de 19,9 mm contre 120 x 88 x 22 mm pour son grand frère. Le poids a également été revu sensiblement à la baisse avec 256 grammes contre 270 grammes pour le Satellite. Enfin, la grosse différence entre les deux modèles, c'est la capacité de stockage et l'autonomie. Le Wireless Plus embarque ainsi un disque dur 2,5 pouces de 1 To contre un modèle de seulement 500 Go pour le Satellite. De plus, l'autonomie du premier est annoncée comme pouvant atteindre 10 heures contre 5 heures pour le modèle original.

Seagate Wireless Plus (30) Seagate Wireless Plus (31)

Seagate Wireless Plus (33) Seagate Wireless Plus (34)

Seagate Wireless Plus (29)

Comme tous les disques durs externes de Seagate, il utilise le système de connecteur GoFlex, aussi connu sous le nom d'USM (Universal Storage Module) qui permet d'utiliser différents adaptateurs (eSATA, FireWire 800, etc.) afin d'augmenter la vitesse de transfert. Le Seagate Wireless Plus est livré avec un adaptateur GoFlex USB 3.0 et le câble USB SuperSpeed adéquat. Dans la boite, on retrouve également un chargeur USB 10 Watts qui fonctionnera d'ailleurs parfaitement avec les autres périphériques USB dont les iPhone et les iPad. Le chargeur est fourni avec des fiches US, UK et Européenne (donc française). Un câble de recharge direct est aussi présent sous la forme d'un câble USB vers une fiche d'alimentation qui vient se placer sur le côté du disque. En revanche, Seagate ne fournit plus l'adaptateur USB allume-cigare qui permettait de recharger le disque dur sans-fil dans une voiture.

Le NTFS toujours au goût du jour

Par défaut, le Seagate Wireless Plus arrive toujours avec un formatage en NTFS pour les PC (utilisé uniquement par le système Windows). Ce type de partition est accessible via le Finder, mais en revanche, il est impossible d'écrire dessus et par conséquent de rajouter des fichiers. Heureusement, Seagate fournit un logiciel pour Mac présent sur le disque dur. Il permet de reformater le disque dur au format HFS (Mac OS X Journalisé) tout en préservant le système du disque dur ou bien encore d'installer l'utilitaire NTFS for Mac OS X de Paragon. Ce dernier permet d'écrire sur les partitions NTFS. En revanche, l'utilitaire est une version spécifique à Seagate et il ne fonctionne qu'avec les disques durs de la marque.

Seagate Wireless PlusSeagate Wireless Plus  

Seagate Wireless Plus

Seagate Wireless Plus

Un fois l'utilitaire installé, il faut redémarrer le Mac pour enfin avoir accès au contenu du disque dur. Un simple glisser-déposer depuis le Finder suffit à rajouter des fichiers. Il est possible de les mettre directement à la racine du disque dur ou bien de créer des dossiers et des sous-dossiers.

En pratique

Le Seagate Wireless Plus est relativement facile à utiliser. Il suffit d'allumer le disque dur, une LED verte s'allume alors indiquant le fonctionnement sur batterie, elle devient rouge lorsqu'il reste 50 minutes ou moins de 20 % de batterie ou encore orange quand elle est en charge. Une seconde LED correspondant au signal Wi-Fi, clignote alors en bleu. Elle signifie que le réseau Wi-Fi est en cours d'initialisation. Une fois que la diode bleue s'arrête de clignoter, le Wireless Plus est opérationnel.

Il est alors possible d'accéder au réseau Seagate Wireless Plus créé par le disque depuis n'importe quel périphérique disposant d'un accès Wi-Fi et d'un navigateur Internet. Par défaut, le réseau n'est pas protégé par un mot de passe. Lors de la première utilisation, il est donc conseillé de se rendre dans les réglages, via l'application Seagate Media disponible gratuitement sur l'App Store ou bien via le navigateur web, afin d'attribuer un mot de passe simple au réseau Wi-Fi. L'accès aux fichiers présents sur le disque dur se fait via le navigateur web ou via l'application qui a évolué dans le bon sens.

Le disque dur est également certifié DLNA. Il est donc détecté par les consoles de jeux comme la PlayStation 3 et la Xbox 360 et les Box ADSL, mais surtout il est reconnu par certaines applications iOS comme 8Player, AcePlayer ou  flex:player (gratuit) qui gèrent les serveurs DLNA. Cela permet donc de lire directement les fichiers .AVI ou .MKV présents sur le Wireless Plus sans avoir à passer par la phase de copie nécessaire avec l'application.

L'application Seagate Media

Pour la sortie du Wireless Plus, Seagate a publié la version 2.0 de son application pour les périphériques iOS. Le fabricant de disques durs a pris en compte les retours des premiers utilisateurs et a enfin ajouté certaines fonctionnalités indispensables permettant d'exploiter tout le potentiel du disque dur sans-fil.

Seagate Wireless Plus (22) Seagate Wireless Plus (9) Seagate Wireless Plus (10) Seagate Wireless Plus (11) Seagate Wireless Plus (25)

L'application s'ouvre sur la page principale qui permet d'accéder directement aux fichiers classés par catégorie. Toutes les vidéos présentes sur le disque dur sont ainsi regroupées dans le dossier vidéo, idem pour les photos, la musique et les documents de bureautique. L'application propose même un dossier des éléments récemment ajoutés, qui est très utile au quotidien. Il est également possible de parcourir l'arborescence classique du disque dur en cliquant sur le dossier Seagate Wireless, ainsi que le contenu local de l'application qui permet de consulter tous les fichiers qui ont été téléchargés depuis le disque dur vers l'iPhone ou l'iPad. La lecture de musique est enfin possible en arrière-plan, même en quittant l'application. En revanche, l'application a un peu de mal à gérer les changements de pistes.

La nouveauté vient de la possibilité de se connecter à un réseau Wi-Fi existant afin de conserver un accès à Internet. Il est alors possible d'être connecté au Wireless Plus tout en relevant son courriel, surfant sur Internet ou bien encore de télécharger des applications. Dans cette situation, le Wireless Plus est plutôt efficace puisqu'un rapide test de débit Speedtest nous rapporte un ping de 20 ms avec un débit descendant de 5 Mbps et montant de 11 Mbps sur notre connexion en fibre optique. C'est moins que la connexion directe au routeur Wi-Fi qui permet de monter facilement à 25 Mbps dans les deux sens, mais cela suffit pour surfer dans de bonnes conditions.

Seagate Wireless Plus (14) Seagate Wireless Plus (18) Seagate Wireless Plus (16) Seagate Wireless Plus (23) Seagate Wireless Plus (24)

L'autre nouveauté vient de la possibilité d'envoyer des fichiers depuis l'iPhone ou l'iPad vers le disque dur afin par exemple de sauver des clichés ou des vidéos. En effet, les règles de l'App Store sont simples, les applications sont cantonnées à leur propre dossier ou bien encore à la pellicule, sous réserve que l'utilisateur donne son accord. L'application Seagate Media donne alors accès à la Pellicule photo, aux albums et aux flux de photos. Il est possible de sélectionner un ou plusieurs fichiers simultanément et de les copier sur le disque dur externe. Malheureusement, la vitesse de transfert est relativement limitée, comme nous le verrons dans le bilan des performances, et l'ouverture d'une pellicule contenant beaucoup de photos et de vidéos (plus de 1000 dans notre cas) est relativement longue.

De plus, il n'y a pas encore de fonction permettant de synchroniser automatiquement les photos qui n'ont pas été sauvegardées, mais on espère que Seagate y travaille activement. Le Wireless Plus deviendrait alors un véritable outil de sauvegarde des photos et des vidéos prises avec un périphérique iOS et même plus. On peut imaginer décharger ses photos sur un iPad avec le kit de connexion photo puis de les sauvegarder sur le disque dur externe Seagate. C'est déjà possible et facilité si l'on classe bien les photos dans des dossiers, mais l'automatisation serait encore un plus.

Enfin, dernier petit plus demandé par les utilisateurs du GoFlex Satellite, la possibilité d'ouvrir les fichiers dans d'autres applications. C'est désormais possible. L'application Seagate Media ne prenant en charge que les formats supportés nativement par iOS, il n'était possible que de lire les vidéos en H.264 MP4. Avec la cette nouvelle option, il est maintenant possible d'ouvrir une vidéo en .AVI ou .MKV dans un lecteur alternatif. Seul petit bémol, il faut d'abord copier la vidéo dans la mémoire interne du téléphone, puis l'ouvrir avec une autre application, ce qui a pour effet de recopier une seconde fois la vidéo dans le dossier propre à l'application. Il faudra donc veiller à effacer la vidéo présente dans l'application Seagate Media pour ne pas encombrer la mémoire du téléphone.

Une très belle interface web

Si le fabricant Seagate a pensé aux smartphones et tablettes Android avec une application Seagate Media sur le Google Play, il a également pensé à tous les autres smartphones et plus généralement aux ordinateurs avec une interface web complète très bien conçue. Elle permet d'accéder à l'ensemble des fichiers comme avec l'application, avec une présentation encore plus jolie. Seagate utilise d'ailleurs ce même design pour l'application Android qui est très réussie, plus que la version iOS.

Seagate Wireless Plus (2) Seagate Wireless Plus (5)

Seagate Wireless Plus (4) Seagate Wireless Plus (1)

Par défaut, les fichiers sont affichés sous forme de pochette. Toutes les fonctions du Wireless Plus sont ainsi accessibles via un simple navigateur web : télécharger n'importe quel fichier, parcourir les dossiers, vérifier le niveau de la batterie, rejoindre un réseau Wi-Fi existant pour maintenir l'accès à Internet, voir le nombre d'utilisateurs sur le disque dur, envoyer des fichiers directement depuis le navigateur et même accéder à l'ensemble des réglages (nom du disque, langue de l'interface, modifier le mot de passe Wi-Fi, éteindre ou redémarrer le disque, etc.).

Seagate Wireless Plus (6) Seagate Wireless Plus (3)

Seagate Wireless Plus (7) Seagate Wireless Plus (8)

Sur un ordinateur ou un smartphone Android, il est possible d'envoyer n'importe quel type de fichiers en passant par un explorateur. Sur les périphériques tournant sous iOS 6.0, il est uniquement possible d'accéder à la pellicule et donc toujours d'envoyé des photos ou des vidéos, c'est tout.

Au final, l'interface web est agréable à utiliser et très efficace sur tous les supports. Un affichage adapté aux mobiles est aussi disponible, mais pour avoir accès à toutes les fonctionnalités, il est plus judicieux d'utiliser le navigateur Chrome et d'opter pour l'option "Voir la version ordinateur".

Performances filaires et sans-fil

Seagate Wireless Plus (27)Connecté à un ordinateur, le Seagate Wireless Plus offre de bonnes performances. En USB 3.0, le disque dur 1 To tournant à 5400 tpm permet d'atteindre un débit de 104,9 Mo/S en écriture et 106,7 Mo/s en lecture, de quoi copier plusieurs gigaoctets de fichiers en quelques secondes.

En Wi-Fi, les performances sont tout autre. Que ce soit depuis un Mac, un iPhone ou un iPad, la vitesse de transfert est largement inférieure. Il faut environ 8 minutes et 25 secondes pour transférer un fichier de 1,1 Go, soit 505 secondes pour 1 100 Mo. Le débit atteint donc péniblement les 2,2 Mo/s.

Seagate Wireless Plus - Disk Speed Test

Un bon débit en USB 3.0, mais beaucou plus limité en Wi-Fi

Comme nous l'avons vu précédemment, il est désormais possible d'envoyer des fichiers directement depuis l'interface web ou encore via l'application Seagate, qui n'est plus cantonnée à ses propres fichiers, mais peut également aller piocher dans la pellicule de l'iPhone ou de l'iPad. Il est alors possible de sauvegarder ses photos ou ses vidéos sur le disque dur Wireless Plus. Malheureusement, la vitesse de transferts est limitée. Depuis un Mac, il faut compter environ une minute pour copier une vidéo de 103 Mo, soit un débit d'environ 1,7 Mo. Depuis, un iPhone la vitesse varie beaucoup plus. Ainsi, lors de notre premier essai, nous avons atteint un débit de l'ordre de 1,9 Mo/s, mais lors des suivants le débit est parfois tombé à 1,2 Mo/s et même 1 Mo/s.

En fait, comme tous les périphériques sans fil, les débits varient beaucoup en fonction de l'environnement, des obstacles et des interférences. Dans notre cas, le Mac ou l'iPhone étaient à moins de 50 cm du Wireless Plus, mais il y avait beaucoup de réseau et de périphériques sans fil aux alentours fonctionnant sur la bande des 2,4 GHz (réseau Wi-Fi, clavier et souris Bluetooth).

Par rapport au Seagate GoFlex Satellite, les performances sont donc très proches. La nouveauté étant la possibilité d'envoyer des fichiers vers le disque dur depuis son iPhone, ce qui n'était pas possible lorsque nous avons testé ce produit. Cette fonctionnalité a été rajoutée par la suite via une mise à jour du firmware. Seagate annonce toujours qu'il est possible de se connecter avec trois périphériques simultanément. Dans la pratique, plus de trois clients peuvent se connecter au Wireless Plus, mais la qualité de service diminue. La bande passante est limitée à 2 Mo/s, ce qui limite forcément l'utilisation surtout si plusieurs utilisateurs veulent regarder ou télécharger une vidéo.

Autonomie

Le fabricant Seagate annonce une autonomie doublée par rapport au précédent modèle. Lors de nos tests, le Seagate Wireless Plus est passé sous la barre des 2 % de batterie après 6 heures et 45 minutes d'utilisation. Le pari est donc tenu pour Seagate puisque le GoFlex Satellite annoncé pour 5 heures avait tenu 3 heures et 30 minutes lors de nos tests.

Via la prise dédiée et le chargeur USB 10 watts, la recharge s'effectue en trois heures. Connectée à un ordinateur en USB pour le transfert, la recharge est également effective, mais elle prend alors environ 9 heures.

LE VERDICT

Avec le Wireless Plus, Seagate propose une excellente mise à jour de son GoFlex Satellite. Les possesseurs du premier modèle pourront être intéressés puisque si les fonctionnalités sont les mêmes, la capacité et l'autonomie ont été doublées. Le fabricant de disques durs tient là un bon concept qui devrait continuer de séduire de nouveaux utilisateurs. Il manque encore quelques petites options logiciels qui pourront faire la différence à l'avenir comme la sauvegarde automatique des nouvelles photos et vidéos prises avec un iPhone ou importées sur un iPad, ou bien encore la lecture en natif des fichiers vidéos exotiques. Vendu environ 200 euros, le Seagate Wireless Plus s'impose comme une référence pour ceux qui cherchent un moyen d'étendre la capacité d'un iPhone, d'un iPad ou plus généralement d'un smartphone et d'une tablette.

Les plus
  • Capacité de stockage
  • Autonomie doublée
  • Compatible DNLA
  • Ouverture des fichiers dans une autre application
  • Interface web
Les moins
  • Manque la possibilité de synchroniser la pellicule iOS automatiquement
  • Impossible d'envoyer des fichiers non supportés par l'application Seagate Media vers d'autres applications sans avoir à les copier une première fois

COMMENTAIRES
+0
Avatar
Korbo
#1 - Le 25/01/2013 à 17:20

Le deuxième "moins" est-il contournable par Seagate, ou est-ce une limitation d'IOS ?

+0
Avatar de Tanguy
Tanguy
#2 - Le 27/01/2013 à 21:05

Je pense que pour l'instant c'est une limite d'iOS puisqu'à part en DLNA, les autres applications ne peuvent pas communiquer avec le disque dur externe. En revanche, certaines applications supportent aussi le WebDAV que Seagate pourrait intégrer à son Wireless Plus, notamment pour les fichiers de bureautique.

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Par
Catégorie : iPod, iPhone, iPad
Tags : , ,
2 commentaires
GALERIE D'IMAGES
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld