Test : iPad 2

Avec l'iPad 2, Apple peaufine encore un peu plus le concept de tablette avec un modèle encore plus design, fin, léger et performant avec notamment quelques bonnes surprises du côté des accessoires.

Il y a un an, Apple créait une nouvelle catégorie de produits avec son iPad. Neuf mois plus tard, la société californienne annonçait fièrement avoir vendu 15 millions d'unités, l'iPad devenant ainsi le produit le plus rapidement adopté de toute l'histoire, et pas simplement chez Apple. Cette nouvelle catégorie a trouvé une place chez les utilisateurs et s'est rapidement imposée comme la solution parfaite pour relever son courriel, surfer sur le web, jouer au jeu vidéo, lire des livres et des magazines ou encore regarder des films.

En 2011, Apple dévoile donc l'iPad 2 qui doit faire mieux que l'iPad de première génération et surtout disposer de sérieux arguments face à une concurrence plus présente. Avec un modèle plus léger, plus fin, plus puissant, et surtout proposé à partir de 489 euros, soit 10 euros de moins que l'iPad de première génération à sa sortie, les concurrents auront fort à faire. Voyons voir ce que l'iPad 2 a dans le ventre et ce qu'il propose de plus que le modèle original.

Une cure d'amaigrissement

Avec le temps, les produits Apple sont de plus en plus en fin et de plus en plus légers. L'iPad 2 n'échappe pas à cette règle. À première vue, les différences sont maigres entre les deux modèles et pourtant elle change clairement la prise en main et plus généralement l'expérience de la tablette.

ipad2-bouton

Les boutons de l'iPad 2 placés sur la tranche "biseautée"

iPad-bouton

Ceux de l'iPad original et ses bords tranchants

Au niveau des chiffres, l'iPad 2 mesure 241,2 x 185,7 x 8,8 mm pour un poids de 601 grammes (613 grammes pour la version Wi-Fi + 3G). Le modèle Wi-Fi est plus léger de 79 grammes par rapport à l'iPad original et le modèle 3G plus léger de 117 grammes. Les dimensions sont presque identiques, mais l'iPad 2 gagne tout de même 0,4 mm en hauteur, 4 mm en largeur et surtout 4,6 mm d'épaisseur.

C'est évidemment les changements au niveau du poids et de l'épaisseur sont les plus marquants. Le passage de l'un à l'autre est palpable, même si l'iPad conserve son côté dense.

Afin de réduire l'épaisseur au minimum, Apple a complètement remodelé l'arrière de l'iPad. Le châssis du modèle original disposait de bords plats avec un arrière légèrement bombé. Ici, c'est tout simplement l'inverse puisque les bords sont biseautés et l'arrière de l'iPad 2 parfaitement plat. De ce fait, il tient beaucoup mieux en place sur une table par exemple. Comme sur l'iPod touch 4G, les boutons sont placés sur la tranche incurvée et ne sont donc pas visibles de face. Cela ne facilite d'ailleurs pas d'insertion du câble dock et il faut un petit temps d'adaptation avant de trouver le bon angle d'attaque.

Au final, ce nouveau design associé à la cure d'amaigrissement permet une meilleure prise en main de la tablette. Il faut bien dire qu'avec ses 700 grammes sur la balance, l'iPad original est plutôt fatigant à tenir à une main, d'autant plus que sa prise en main n'est pas vraiment des meilleures. L'iPad 2 corrige en partie ce problème, même si quelques grammes en moins ne seraient pas superflus. Il est toujours hors de question de tenir l'iPad 2 avec une seule main pendant de longues périodes, comme on pourrait le faire avec un eBook par exemple.

L'iPad 2 reste avant tout un iPad

Bien qu'il soit plus fin et plus léger, l'iPad 2 reste très proche physiquement de l'iPad original. Cet élément est probablement voulu par Apple qui a d'ailleurs également conservé la même façade sur tous les iPhone et iPod touch, un peu comme un signe distinctif. L'iPad 2 n'échappe donc pas à cette règle immuable et conserve son écran LCD IPS de 9,7 pouces affichant toujours une résolution de 1024 x 768 pixels. Le contour de l'écran est toujours là, indispensable pour attraper la tablette sans mettre les doigts sur l'écran, à la différence près que l'iPad 2 est disponible avec un contour d'écran noir ou blanc.

Au niveau de la connectique et des boutons, là encore rien de nouveau. Sur le dessus, le bouton d'allumage est toujours présent tout comme le connecteur minijack 3,5 mm et le micro a été déplacé au centre de l'iPad. Sur le côté droit, on retrouve l'interrupteur permettant le verrouillage de la rotation de l'écran ou la mise en silence (une option permet de choisir l'un ou l'autre dans les réglages), et les boutons de réglage du volume. Le bouton d'accueil en façade est toujours présent, tout comme le connecteur dock à la base de l'iPad. Comme sur l'iPad de première génération, le modèle 3G dispose d'un insert en plastique sur la partie arrière afin d'améliorer la réception des réseaux cellulaires et d'un emplacement sur la tranche gauche afin d'insérer la carte MicroSIM. Notons que le connecteur jack est toujours compatible avec les écouteurs avec télécommande et micro d'Apple et des autres fabricants. Le micro peut alors être utilisé lors de conversation FaceTime, par les logiciels de VoIP ou encore pour le contrôle vocal (en restant appuyé sur le bouton d'accueil ou le bouton principal de la télécommande). Enfin, l'accéléromètre est toujours présent et il est complété par un gyroscope numérique à trois axes déjà présent sur l'iPhone 4 et l'iPod touch 4G.

Un processeur Dual Core

AppleA5Outre l'aspect physique remanié, l'iPad 2 embarque également un tout nouveau processeur : l'Apple A5. La société n'aime pas vraiment communiquer sur les caractéristiques techniques de ses produits et préfère mettre en avant la fluidité et la réactivité de l'ensemble, mais l'arrivée de sérieux concurrents oblige Apple à être un peu plus transparent. Le processeur Apple A5 est donc une version Dual Core de l'Apple A4, concrètement, la puce embarque deux processeurs ARM cadencés à 1 GHz et également deux fois plus de mémoire vive : 512 Mo contre seulement 256 pour l'iPad original. La vitesse du bus a également été doublée avec un passage de 100 à 200 MHz.

Le processeur disposant de deux coeurs, Apple affirme que la puissance brute est multipliée par deux. Cependant, comme beaucoup d'entre vous ont pu le constater sur les ordinateurs de bureaux, certaines applications n'exploitent pas les coeurs additionnels et se contentent d'utiliser un seul coeur. En d'autres termes, si les logiciels n'exploitent pas le second coeur, cette puissance ne sert strictement à rien.

Le processeur central n'est pas le seul à avoir évolué puisque la partie graphique a été également mise à jour. Apple affirme qu'elle est jusqu'à 9 fois plus performante que celle de l'iPad, sans rentrer dans les détails. L'iPad 2 embarquerait une puce graphique PowerVR SGX 543MP2, elle aussi Dual Core, affichant 70 millions de polygones et deux milliards de pixels par seconde, toujours à une fréquence de 200 MHz, soit une puissance brute quatre fois supérieure à celle du premier iPad dont le PowerVR SGX 535 avec un seul coeur se limitait à 28 millions de polygones et de 500 millions de pixels par seconde avec la même fréquence de fonctionnement.

L'iPad 2 est incontestablement plus rapide que le modèle original. En revanche, il est difficile de savoir si cela tient plus du processeur central ou de la carte graphique, mais les deux participent bien évidemment à cette sensation de fluidité, de réactivité et de rapidité.

  Sunspider Startup nytimes.com
iPad 2 3G 2.1 26 8
iPad 1 3G 3.3 34 16
iPad 1 Wi-Fi (iOS 4.2.1) 8.1 25 14
iPhone 4 4.0 46 16
iPhone 4 (iOS 4.2.1) 10.1 36 16

Les meilleurs résultats sont en gras. Les résultats sont en secondes, les chiffres les plus faibles sont donc les meilleurs.

L'iOS 4.3 fait notamment partie des améliorations avec un nouveau moteur JavaScript pour Safari mobile qui permet d'afficher plus rapidement les pages. Cette nouveauté , tous les derniers périphériques iOS (iPhone 3GS, iPhone 4, iPod touch 3G et 4G et l'iPad 1) en bénéficient. Mais l'iPad 2 fait encore mieux avec par exemple un résultat de 2,1 secondes au test JavaScript SunSpider contre seulement 3,3 secondes pour l'iPad original lui aussi équipé d'iOS 4.3. Avec l'iOS 4.2.1, l'iPad original n'affichait qu'un score de 8,1 secondes.

 

Importation

20 photos RAW 

Importation

20 photos JPEG

Exportation

iMovie

iPad 2 64 Go Wi-FI + 3G 45 20 56
iPad 1 64 Go Wi-Fi + 3G 63 29 87

Les meilleurs résultats sont en gras. Les résultats sont en secondes, les chiffres les plus faibles sont donc les meilleurs.

L'iPad 2 est également plus rapide concernant les tâches courantes. Ainsi le lancement de GarageBand s'effectue par exemple en 5 secondes contre 7 secondes pour le précédent modèle. De même, l'exportation d'une chanson vers un courriel se fait en 22 secondes contre 25 sur l'iPad 1. L'importation d'un projet depuis met seulement 27 secondes sur l'iPad 2 et 52 secondes sur l'iPad 1.

Idem pour l'importation de photos via le kit de connexion. L'iPad 2 permet l'importation de 20 photos au format RAW en moins de 45 secondes contre 63 secondes pour l'ancien modèle. Pour 20 photos JPEG, il faut compter 20 secondes sur l'iPad 2 et 29 secondes sur l'iPad 1.

En comparant l'exportation 720p vers la bibliothèque sous iMovie d'un iPad 2 et d'un iPhone 4, on mesure facilement la différence de performances. L'iPad 2 réalise l'opération en 56 secondes contre 87 secondes pour l'iPhone 4. (iMovie n'est pas officiellement compatible avec l'iPad original).

  Test Egypt Test Egypt avec FSAA Test Pro Test Pro avec FSAA
iPad 2 64 Go Wi-Fi + 3G 45,6 45,2 57,7 57,0
iPad 1 64 Go Wi-Fi + 3G 8,1 6,4 17,6 13,6
iPhone 4 10,0 7,9 19,8 15,5

Les meilleurs résultats sont en gras. Les chiffres correspondent ici au nombre d'images affichées par seconde.

Enfin, les tests sous GLBenchmark qui se concentrent sur la partie graphique enfoncent encore un peu plus le clou avec des chiffres impressionnants pour l'iPad 2. Sur l'ensemble des tests, l'iPad 2 affiche plus de 45 images par secondes alors que l'iPad original et l'iPhone 4 ne dépassent pas les 10 images par seconde sous le test Egypte et 20 images par secondes pour le test Pro.

L'iPad 2 est actuellement le plus rapide des périphériques iOS, et de très loin. Ce n'est pas simplement des chiffres, l'iPad est également plus réactif que son prédécesseur, un peu comme lors du passage de l'iPhone 3G à l'iPhone 3GS, la différence est sensible, mais bien réelle et il est difficile de faire machine arrière une fois que l'on a utilisé l'iPad 2 pendant quelques jours.

La visioconférence s'invite sur l'iPad

overview_facetime_20110302Lors de la présentation de l'iPad original en janvier 2010, Apple n'avait alors pas encore introduit son système de visioconférence FaceTime, inauguré avec l'iPhone 4 au mois de juin suivant. Depuis, l'iPod Touch 4G a hérité de deux caméras permettant une compatibilité parfaite avec FaceTime et les Mac ont hérité du logiciel FaceTime qui permet d'effectuer des appels vidéo avec les iPhone 4, les iPod touch 4G et les autres Mac. C'est donc logiquement que l'iPad 2 embarque deux caméras permettant également les appels FaceTime.

Loin d'être impressionnant en terme de qualité, les capteurs utilisés sont les mêmes que sur l'iPod touch 4G. Le capteur en façade se contente d'une résolution de 640 x 480 pixels (VGA) et supporte mal les endroits sombres avec beaucoup de bruit apparent alors que celui de l'arrière n'est pas vraiment meilleur avec ses 0,7 mégapixels. Soyons clair, les deux capteurs sont quasiment inutilisables pour prendre des photos. En revanche, pour ce qui est de la visioconférence via FaceTime, ils remplissent très bien leur rôle.

IMG_0054.JPG

Une photo prise avec le capteur arrière de l'iPad 2

IMG_2068.JPG

details-iPad-2 details-iPhone-5

Gros plan sur une partie de l'image : iPad 2 à gauche et iPhone 4 à droite

Le capteur arrière permet également d'enregistrer des vidéos HD 720p. La qualité est là encore toute relative, même si c'est meilleur que les photos. En extérieur, la qualité est correct, mais cela se complique fortement dès que la lumière se fait moins présente. De plus, le format de l'iPad n'en fait pas le périphérique le plus agréable pour filmer une scène.

Les caméras seront donc principalement utilisées pour les conversations FaceTime et pour enregistrer des films de manière ponctuelle en extérieur.

Autonomie et temps de recharge

Afin de comparer l'autonomie des deux modèles d'iPad, nous avons lancé une vidéo en plein écran avec la luminosité au maximum, le volume au minimum et le Wi-Fi connecté à un réseau sans fil. L'iPad original a tenu ici 490 minutes alors que l'iPad s'est mis en veille au bout de 504 minutes.

Malgré sa taille de guêpe, son poids réduit et son processeur plus véloce, l'iPad 2 s'offre donc une autonomie équivalente à celle du premier modèle. La différence peut ici s'expliquer par l'année passée avec l'iPad de première génération qui joue probablement sur la capacité générale de la batterie.

Apple annonce une autonomie de 10 heures en naviguant sur Internet via le Wi-Fi, regardant des films et écoutant de la musique. Nous n'avons pas testé l'iPad pendant 10 heures d'affiler, mais nous pouvons affirmer que l'iPad 2 tient au mois 8 à 9 heures en usage courant, certaines applications comme iMovie, GarageBand ou encore certains jeux étant plus gourmandes que d'autres.

Au niveau de la recharge, l'iPad 2 est très proche de l'iPad original avec une recharge complète bouclée en 250 minutes contre 256 minutes pour l'iPad original.

Les différentes versions

L'iPad 2 est maintenant décliné en 12 modèles différents. Les modèles Wi-Fi et Wi-Fi + 3G disponibles avec une façade noire ou blanche et en trois capacités : 16, 32 ou 64 Go.

  • iPad 2 Wi-Fi 16 Go : 489 euros
  • iPad 2 Wi-Fi 32 Go : 591 euros
  • iPad 2 Wi-Fi 64 Go : 693 euros
  • iPad 2 Wi-Fi + 3G 16 Go : 609 euros
  • iPad 2 Wi-Fi + 3G 32 Go : 711 euros
  • iPad 2 Wi-Fi + 3G 64 Go : 813 euros

ipad-2-noir-blancipad-2-wifi-3G

Noir ou blanc, Wi-Fi ou Wi-Fi +3G, 16, 32 ou 64 Go

Vous l'aurez remarqué, l'iPad 2 n'est pas plus cher que l'iPad original et Apple a même baissé le prix de l'iPad Wi-Fi 16 Go de 10 euros. L'iPad original n'est d'ailleurs plus proposé dans les boutiques, mais Apple le commercialise toujours dans sa boutique de produits reconditionnés à partir de 340 euros, ce qui peut-être une bonne affaire pour ceux qui veulent goûter à l'expérience iPad à moindres frais.

Des accessoires intelligents...

L'une des stars de la présentation de l'iPad 2, c'est bien évidemment le SmartCover<"couverture intelligente" conçue en même temps que la deuxième génération de tablette Apple. Conséquence directe, cette housse dispose de pas mal d'astuce très pratique. Ainsi, le SmartCover se place automatiquement sur l'iPad 2 grâce à un système complexe d'aimants. La charnière se positionne au millimètre près sur le côté gauche de l'iPad et la couverture se place juste au dessus de l'écran. Ce système ingénieux permet de retirer et de remettre facilement la couverture afin d'utiliser facilement un iPad sur une station d'accueil par exemple. Autre avantage du SmartCover, il est permet dès l'ouverture d'allumer et de déverrouiller l'iPad 2, ce qui permet d'utiliser la tablette de manière instantanée. Inversement, le repli de la couverture éteint l'écran et verrouille l'iPad 2. Enfin, le SmartCover permet également de surélever l'iPad 2 à l'horizontale afin de faciliter la frappe au clavier et de le maintenir à la verticale pour regarder un film par exemple.

overview_smartcover_gallery2_20110302

À côté de l'iPad 2, Apple propose également un adaptateur AV numérique qui autorise la connexion de l'iPad à une télévision HD ou encore un projecteur HD via un câble HDMI. Le câble recopie l'intégralité de ce qu'affiche l'écran de l'iPad 2 : l'écran d'accueil ainsi que toutes les applications.

Pour finir, un dock pour iPad 2 est également disponible. Il permet de maintenir l'iPad 2 en mode portrait, de le charger et de le synchroniser. Une sortie audio est toujours présente à l'arrière du dock qui permet de brancher son iPad 2 à des enceintes ou à un amplificateur.

Apple ne propose plus le clavier dock pour iPad dont le modèle original est d'ailleurs en fin de vie. Les deux iPad sont assez différents pour que les accessoires ne soient pas parfaitement compatibles. Ainsi, s'il est possible d'utiliser le dock pour iPad original et le dock avec clavier sur l'iPad 2, il reste encore un peu de jeu et la tablette n'est pas parfaitement maintenue. Concernant le clavier, la seule solution proposée par Apple est maintenant le clavier Bluetooth.

Les petits plus d'iOS 4.3

IMG_0053.PNGLe système d'exploitation iOS 4.3 intègre un nouveau moteur JavaScript pour Safari Mobile qui permet d'améliorer énormément les performances sur le web, notamment l'affichage des pages complexes, nous l'avons vu au début de l'article en comparant les performances de l'iPad original sous iOS 4.2.1 puis iOS 4.3. L'une des grosses nouveautés d'iOS 4.3 est la possibilité d'accéder à la bibliothèque partagée iTunes depuis son iPad et de lire les morceaux de musique ou les vidéos en streaming sur le réseau local.

Du côté d'AirPlay, le système a été amélioré et permet désormais d'envoyer les vidéos personnelles vers l'Apple TV, ainsi que de générer des diaporamas avec des photos. Les développeurs pourront également intégrer AirPlay au sein de leurs applications, ce qui devrait rapidement étendre les possibilités d'AirPlay.

Il est désormais possible de choisir la fonction de l'interrupteur à deux positions de l'iPad : couper le son ou bloquer l'orientation de l'écran.

Enfin, spécialement pour l'iPad 2, Apple a rajouté le logiciel PhotoBooth qui permet d'appliquer des effets aux caméras en temps réel et d'en tirer une photo. Neuf effets sont disponibles : caméra thermique, miroir, Rayon X, Kaléidoscope, Tunnel lumineux, Compression Tournoiement et Étirement.

iMovie et GarageBand

Pour la sortie de l'iPad 2, Apple a également porté deux applications de sa suite iLife sur la tablette : iMovie et GarageBand. L'application de montage vidéo est uniquement compatible avec l'iPad 2 alors que GarageBand peut s'installer sur les deux générations d'iPad. Les deux logiciels montrent tout le potentiel de l'iPad. Avec l'iPad original, Apple avait sorti Keynote, Pages, et Numbers, les logiciels de sa suite bureautique, envoyant un message disant que la tablette pouvait également être utilisée pour travailler. Avec l'iPad 2, Apple a dévoilé deux logiciels créatifs envoyant alors un nouveau message annonçant que la tablette pouvait également être utilisée pour créer des morceaux de musique ou bien encore des films.

overview_garageband_20110302

overview_imovie_20110302

Malgré leur réussite, les deux applications souffrent d'un mal reconnu d'iOS : l'impossibilité de faire circuler librement les fichiers. Pour transférer un projet iMovie réalisé sur l'iPhone 4 ou l'iPod touch 4G vers l'iPad 2, il faut enregistrer le projet sur son Mac en passant par iTunes puis l'importer sur l'iPad 2 toujours via iTunes. Il est temps qu'Apple facilite la communication entre les périphériques iOS et les applications. Peut-être pour la prochaine mise à jour majeure d'iOS ?

Faut-il craquer pour l'iPad 2 ?

overview_facetime_20110302Évidemment, tous les possesseurs d'iPad original sont tentés par la nouvelle version de la tablette, mais la question reste de savoir s'il faut abandonner sa chère tablette pour l'iPad 2. Bien que la deuxième génération de tablette soit plus fine, plus légère et plus puissante, elle reste une simple évolution de l'iPad de première génération et ne révolutionne pas vraiment l'usage que l'on fait d'une tablette. Ainsi, on peut clairement conseiller aux possesseurs d'iPad original de conserver leur tablette encore un an, d'autant plus s'ils disposent d'un nombre d'accessoires conséquents incompatibles avec l'iPad 2. Sauf si...

Vous êtes un utilisateur de FaceTime et des logiciels de visioconférence, l'iPad 2 pourrait alors s'imposer face à un iPhone 4 ou un iPod touch 4G dont l'écran est beaucoup plus petit. Pour la petite histoire, mes parents ont craqué pour l'iPad 2 tout simplement pour voir leur petite fille en plus grand... Ils ont donc revendu leur iPad original et pour quelques euros de plus, ils ont acheté le modèle d'entrée de gamme qui suffit largement à leur besoin.

Les amateurs de présentation peuvent également opter pour l'iPad 2 dont l'association avec l'adaptateur AV numérique permet désormais d'effectuer des présentations et même d'utiliser des applications directement sur un écran externe.

Conclusion

overview_design_20110302Loin d'être une révolution, l'iPad 2 permet tout de même d'améliorer l'expérience générale de la tablette Apple. Les bords plus fins et le poids réduit de près de 100 grammes permettent une meilleure prise en main alors que le nouveau processeur à deux coeurs apporte un réel plus au niveau de la réactivité. Le SmartCover simplifie encore l'utilisation de la tablette et la sortie HDMI grâce à l'adapteur AV numérique apporte une fonctionnalité longtemps attendue, même s'il faut toujours passer par un adaptateur.

Les concurrents auront donc fort à faire pour rivaliser avec l'iPad 2. En effet, Apple sort là une tablette exempte des principaux défauts du modèle original (poids, épaisseur, vitesse, HDMI, caméra) tout en conservant le même prix, les mêmes fonctionnalités et surtout une autonomie de 10 heures. Évidemment, l'App Store et ses 60 000 applications dédiées à l'iPad, dont quelques très bonnes créations, compliquent encore un peu plus la tâche des concurrents.

L'iPad 2 reste actuellement la meilleure tablette du marché grâce à une prestation globale tout simplement inégalée en termes de performances, d'autonomie, de design et d'offre logiciel. Il serait temps que la concurrence se réveille.

LE VERDICT

Tablette tactile multi-touch - Ecran LCD tactile de 9,7 pouces (IPS) - Résolution 1 024 x 768 pixels - Wi-Fi 802.11n - Bluetooth 2.1 + EDR - 16, 32 ou 64 Go de mémoire intégré - Dimensions : 241,2 x 185,7 x 8,8 mm - Poids : 601 grammes

Les plus
  • Plus réactif
  • Poids en baisse
  • Épaisseur réduite
  • Compatibilité avec FaceTime
  • Compatible avec l'adaptateur HDMI
  • Gyroscope à trois axes
Les moins
  • Qualité des deux caméras
  • SmartCover indispensable ?
  • Capacité de stockage limitée et non extensible

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Modifié Par
Catégorie : iPad
21 commentaires
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld