Test : ampoules LED connectées Philips Hue

Philips propose un kit complet permettant de modifier l'ambiance lumineuse d'une pièce depuis son iPhone, son iPad ou son Mac.

Philips HueLa société Philips dispose d'une filiale dédiée aux éclairages relativement importante. Elle produit ainsi des luminaires d'intérieur, d'extérieur, des lampes professionnelles, de l'appareillage (lampes à décharge, tubes fluorescents, transformateurs halogènes) mais aussi des systèmes de gestion de l'éclairage. Forte de son expertise dans le domaine, l'entreprise Philips s'est donc décidée à proposer une solution de gestion d'éclairage clé en main pour les particuliers. Baptisé Philips Hue, ce kit permet alors de modifier très facilement l'éclairage d'une pièce et d'y appliquer plusieurs ambiances depuis son smartphone ou son Mac.

La simplicité même

Le kit de démarrage Philips Hue se compose de trois ampoules LED intelligentes utilisant un culot E27 et d'un pont qui vient se connecter au routeur domestique à l'aide d'un câble Ethernet fourni. Le pont est alimenté par un adaptateur de petite taille délivrant 3 watts. Autant dire que la consommation du pont est très réduite. L'installation est très simple puisqu'il suffit de placer les ampoules dans des lampes compatibles, de connecter le pont au routeur et d'allumer le tout. Une fois l'application iOS ouverte, elle demande ensuite d'appuyer sur le bouton situé au centre du pont pour effectuer une sorte de jumelage. Cette action effectuée, il est alors possible de modifier l'éclairage de la pièce et/ou de chaque ampoule individuellement.

Philips Hue (9) Philips Hue (8)

Philips Hue (7) Philips Hue (3) 

Si les périphériques iOS et les Mac communiquent généralement avec le routeur via le Wi-Fi, les ampoules et le pont n'utilisent pas ce protocole. En effet, les ampoules et le pont Philips Hue exploitent le standard ZigBee, aussi connu sous le nom de norme IEEE 802.15.4. Ce protocole est beaucoup plus léger que le Bluetooth ou le Wi-Fi avec des besoins en mémoire limitée à 32 Ko lorsque le Bluetooth demande un minimum de 250 Ko et le Wi-Fi plus d'un mégaoctet. ZigBee permet également d'exploiter plus de 65 000 noeuds, mais n'offre qu'une portée limitée qu'à 10 mètres. Autre avantage pour les allergiques aux ondes, le protocole ZigBee n'émet des ondes que lorsqu'un changement d'état des ampoules est sollicité. L'émission d'ondes est donc très ponctuelle. Le protocole ZigBee est très utilisé en domotique.

Philips Hue (6) Philips Hue (4)

Philips Hue (1) Philips Hue (2) 

Les ampoules Philips sont quant à elle de bonne qualité. Elles ne consomment que 8,5 Watts pour une luminosité de 600 lumens, soit celle d'une ampoule à filament de 50 Watts, et Philips annonce une durée de vie d'environ 15 000 heures. Elles permettent d'obtenir une couleur blanche variant entre 2000 et 6500 K, et environ 16 millions de couleurs différentes. Si le pont Philips peut gérer jusqu'à 50 ampoules, ces dernières ne sont pour l'instant disponibles qu'avec un culot E27, ce qui limite donc l'usage. Dommage que Philips ne commercialise pas des versions E14 de ses ampoules connectées. Une ampoule Philips Hue E27 supplémentaire est facturée environ 60 euros, soit deux fois le prix d'une ampoule à LED classique de puissance équivalente chez Philips. C'est le prix à payer pour l'intégration du système de changement de couleur et de transmission radio ZigBee. Le kit de départ à 200 euros en deviendrait presque bon marché...

L'application

Les ampoules Hue de Philips ne fonctionnent qu'avec l'application adéquate : Philips Hue sur l'App Store pour les iPhone, iPod touch et iPad, et Colors for Hue sur le Mac App Store pour les Mac. Par défaut, l'application s'ouvre sur une sélection de scène conçue par Philips. Ces dernières permettent de se faire très rapidement une idée sur les possibilités des ampoules Hue et d'une manière générale sur l'influence de l'éclairage dans une pièce. Le kit Hue permet véritablement de changer l'ambiance d'une pièce et de passer d'une atmosphère zen à quelque chose de plus chaleureux ou encore à un environnement de travail.

Philips Hue (3) Philips Hue (2) Philips Hue (4) Philips Hue (1)

L'application iOS

Philips Hue - Mac

L'application Mac

Philips Hue Philips Hue

Le rendu Deep Sea

Philips Hue Philips Hue

Le rendu Kathy

Philips Hue (3) Philips Hue (5) Philips Hue (4) Philips Hue

Philips Hue

Une scène personnalisée à partir d'une photo

L'application permet également de piocher une photo dans sa pellicule afin de choisir les couleurs correspondantes, un curseur permet alors de se déplacer sur la photo pour choisir la couleur voulue. Il est d'ailleurs possible de créer ses propres scènes en configurant l'intensité et la couleur de chaque ampoule individuellement, soit en se basant sur une photo, soit en choisissant tout simplement dans la palette de couleur. Chaque ampoule peut aussi être renommée pour plus de clarté, Philips pousse d'ailleurs de détails jusqu'à faire clignoter l'ampoule en question lors du changement de nom afin de ne pas se tromper. Évidemment, il est très simple de rajouter des ampoules supplémentaires en passant par les réglages.

Plus intéressant encore, l'application offre la possibilité de programmer l'allumage et l'extinction des ampoules ou encore le passage d'une scène à l'autre. On peut ainsi utiliser une scène avec une lumière vive pour la journée et programmer le passage à une lumière d'ambiance plus douce en fin d'après-midi. Pour le réveil, il est également possible de choisir d'allumer progressivement les ampoules en 3 ou 9 minutes, de quoi ouvrir les yeux tranquillement. Philips a aussi prévu le contrôle de l'éclairage à distance, ce qui peut-être pratique en vacances pour simuler une présence au domicile principal. Pour cela, il faut créer un compte sur le site MeetHue depuis l'application. La gestion des ampoules est ensuite accessible depuis le site web.

Philips Hue (1) Philips Hue (5) Philips Hue (2)

Philips Hue

Accès aux ampoules Hue depuis un navigateur Internet


L'accès aux différents réglages via un simple navigateur web a ouvert la voie aux développeurs qui ont rapidement développé des applications alternatives. Il existe ainsi quelques applications sur l'App Store permettant de profiter encore un peu plus des ampoules Hue. Magic Hue, vendu 0,89 euro, apporte quelques effets comme les flashs. L'application utilise également le micro pour agir sur l'éclairage en fonction du bruit, notamment avec la musique. Le développeur promet également une mise à jour permettant d'exploiter directement la biliothèque iPod sur le périphérique iOS. L'application gratuite Hue Go! permet d'obtenir quelques effets intéressants : alerte rouge, disco, ou "la voix de Dieu". Au final, les possibilités sont nombreuses et l'accès aux ampoules Hue est relativement simple pour les développeurs, ce qui autorise un peu plus de liberté.

Malheureusement, un gros point noir vient gâcher l'expérience utilisateur : le manque de mémoire des ampoules. Ainsi, il faudra soigneusement éviter d'éteindre les lampes utilisant les ampoules Hue avec l'interrupteur sous peine de perdre le réglage de couleur. Dans l'idéal, il faut donc éteindre les ampoules en utilisant l'application iOS, ce qui n'est pas franchement pratique au quotidien. En cas d'extinction via l'interrupteur, les lampes se rallument avec une couleur blanche chaude à 80 % de la puissance.

LE VERDICT

Le kit Hue de Philips est un véritable coup de coeur. Il permet de voyager sans changer de pièce ou plus simplement de refaire la décoration d'un clic. Bien réparties dans la pièce, les trois ampoules intelligentes de Philips autorisent la création de véritables ambiances lumineuses. En poussant un peu, on peut même se réveiller en douceur ou bien programmer des moments de calmes dans la journée avec des environnements de détente. En bref, un kit qui ravira aussi bien les amateurs de décoration que les geeks en manque de nouveautés.

Les plus
  • Change véritablement l'ambiance de la pièce
  • Programmation de l'éclairage
  • Allumage progressif possible
  • Faible consommation
  • Une certaine ouverture pour les développeurs
  • Utilisation du protocole sans fil ZigBee
Les moins
  • Pas de mémorisation des couleurs au niveau des ampoules
  • Uniquement des ampoules avec un culot E27
  • Prix

COMMENTAIRES
#1 - Le 18/01/2013 à 16:52

Je suis déçu...

Moi qui penser que c'était un article sur les premières ampoules pour réseau Li-Fi

#2 - Le 19/01/2013 à 14:08 - modifié le 19/01 à 14:21

La société Philips dispose d'une filiale dédiée aux éclairages relativement importante.
Faudrait un peu se documenter les gens :) Philips a toujours fait des ampoules, c'est son activité principale historique. Elle est venu à l'électronique via la construction de lampes électroniques dans les années 20, puis les postes de radio complets / téléviseurs,, avant de migrer vers les transistors, et de s'étendre au reste de l'électroménager.

Bref les ampoules ne sont pas une filiale mais l'activité principale. Évidemment en terme de CA je pense que c'est plus exactement vrai.
Edit :
Une ampoule 60W allumée 3h/jour : 65,7kWh/an
Une ampoule 8,5W 3h/jour + la base 3W 24/365 : 9,3 + 26.28 = 36.08kWh/an

Économie 29.62kWh/an soit 3,70€.

Il faudra 18ans pour rentabiliser cette ampoule dite "économique", seul problème les 15000h d'espérance de vie correspondent à 13ans en l'utilisant 3h/jour.

+0
Avatar
Ceekay
#3 - Le 20/01/2013 à 00:43

Les ampoules "économiques" ne sont pas là pour faire des économies d'argent, mais des économies d'énergie.
Planète, tout ça...

Quoique pour les LED, ça m'a l'air vachement malsain comparé à un filament dans un globe en verre, vu qu'il faut de l'électronique + un conditionnement bien plus poussés.

#4 - Le 20/01/2013 à 12:30

Je ne suis pas certain que les ampoules non recyclable utilisant des composants dangereux (mercure) et dont la conception doit coûter nettement plus cher en énergie soit rentable un jour face à une bête bulle de verre facilement recyclable et qui en plus participe au chauffage des logements l'hiver...

+0
Avatar
loicB24
#5 - Le 21/01/2013 à 11:38 - modifié le 21/01 à 11:38

fofo_4012
Je ne suis pas certain que les ampoules non recyclable utilisant des composants dangereux (mercure) et dont la conception doit coûter nettement plus cher en énergie soit rentable un jour face à une bête bulle de verre facilement recyclable et qui en plus participe au chauffage des logements l'hiver...

De plus, les jours étant plus long en été, tu utilises moins la lumière.

Moralité, nos politiques enfilent encore une fois le peuple au profit de puissants industriels, tous ça sous couvert de pseudo écologie à la noix

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Par
Catégorie : Divers
Tags : , , , , ,
5 commentaires
GALERIE D'IMAGES
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld