Conférence Goldman Sachs : Tim Cook répond aux questions sur Apple

Tim Cook a livré son point de vue sur la situation d'Apple et les différentes interrogations sur la société.

apple-coo-tim-cookPendant un peu moins d'une heure, Tim Cook, le PDG d'Apple, a exposé sa vision de la société Apple et a répondu aux principales interrogations des investisseurs. Il a ainsi confirmé la présence de 500 millions de périphériques IOS dans le monde dont 200 millions ont été vendus l'année dernière, tout en soulignant que l'App Store avait reversé 8 milliards de dollars aux développeurs.

Et l'iPhone d'entrée de gamme ?

Si l'iPhone 5 semble en perte de vitesse notamment en Europe, Tim Cook ne se montre pas alarmiste. La question d'un iPhone d'entrée de gamme ne se pose pas encore. Il réaffirme ainsi que le premier objectif d'Apple est de faire d'excellents produits et pas de proposer simplement des produits plus abordables moins bien finis. Il renvoie ainsi vers les iPhone 4 et 4S, moins chers, qui ont rencontré beaucoup de succès au quatrième trimestre au point qu'Apple n'a pas pu fournir assez d'iPhone 4.

Pourtant, Tim Cook a fait un parallèle avec la gamme iPod : le premier modèle coutait 399 dollars alors que maintenant, un iPod shuffle coûte seulement 49 dollars. La porte n'est donc pas fermée à un iPhone d'entrée de gamme, mais différent. On peut donc imaginer un iPhone mini ou nano avec une coque en plastique, plus petit, plus léger avec un écran de 3,2 ou 3,5 pouces, et surtout moins cher. Cela cadrerait parfaitement avec la politique d'Apple.

Tim Cook prend ensuite l'exemple du Mac. Avec l'arrivée des netbooks, tout le monde réclamait un Mac plus abordable. Les équipes Apple ne pouvaient pas faire un très bon Mac abordable, ils ont donc sorti l'iPad : « Une formidable expérience utilisateur à partir de 329 dollars » dixit Tim Cook. Dans tous les cas, Tim Cook évite soigneusement de rappeler la marge d'Apple qui s'élève à environ 50 % sur tous les produits. Sauf pour l'iPad mini où Tim Cook a concédé que la marge était plus faible. Cela est compensé par l'effet halo qui pousse les clients vers les autres produits de la marque.

Apple ne veut donc pas se lancer dans la course à l'entrée de gamme et pense que le marché du PC est révolu. Tim Cook cite par exemple les 23 millions d'iPad vendus au quatrième trimestre 2012 à comparer aux 15 millions de PC d'HP sur la même période. Apple aurait même vendu plus d'iPad en 2012 que HP de PC... Les analyses estiment que les ventes de tablettes seront multipliées par trois d'ici 2017. Le PDG d'Apple n'a d'ailleurs pas peur de la cannibalisation puisqu'elle se fait avant tout au détriment des fabricants de PC plus qu'à l'intérieur même de la gamme de produits Apple. Tim Cook a également affirmé qu'Apple était la seule société à communiquer les chiffres de vente pour ses iPad et non de stocks chez les grossistes ou revendeurs. 

Que faire du trésor de guerre ?

Au bord de la faillite en 1997, Apple a désormais accumulé assez de liquidité pour faire face à n'importe quel imprévu. Tim Cook a tout d'abord rappelé que cet argent servait avant tout pour investir dans l'ouverture de nouveau Apple Store, dans la mise en place de nouveaux outils de production ou encore dans le rachat d'entreprise. Durant les trois dernières années, Apple a ainsi acheté une société tous les deux mois. Le PDG d'Apple a cité le rachat de PAsemi dont les ingénieurs ont participé au développement des processeurs Apple pour iPhone et iPad. Tim Cook a également affirmé qu'Apple avait été intéressée par de grosses entreprises.

Apple a ainsi investi 20 milliards de dollars sur deux ans, mais Tim Cook concède tout de même qu'Apple a beaucoup de cash et il envisage un retour de liquidités supplémentaires pour les actionnaires. On peut penser qu'Apple conservera toujours 100 milliards de dollars en banque et que la société distribuera une partie du supplément.

Le déménagement de 20 Apple Store

Pour finir, Tim Cook annonce que 20 Apple Store devraient fermer ou plutôt déménager dans des endroits plus grands. 30 nouvelles ouvertures sont prévues cette année alors que l'implantation des Apple Store devrait se faire dans 13 nouveaux pays. Il affirme ensuite que les Apple Store ne sont pas de simple boutique, ils sont véritablement l'image d'Apple pour le grand public, une relation directe avec la société.

 

 

COMMENTAIRES

Aucun commentaire sur cet article.

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Par
Catégorie : Divers
Tags : ,
Aucun commentaire
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld