Tim Cook sur NBC

Dans un exercice rare, Tim Cook s'exprime longuement à la télévision américaine.

Dans la foulée de l'interview accordée à Businessweek, le patron d'Apple a également accordé un entretien filmé exclusif avec NBC. C'est la première fois que Tim Cook se plie à l'exercice d'une longue interview télévisée. Apple est donc en pleine opération de communication aux États-Unis. Malmenée au cours de l'année par les médias, notamment sur des questions de sous-traitance en Chine et sur le fait de peu faire travailler les Américains, la société a donc pris tout le monde à contre-pied en annonçant la relocalisation de la production des iMac aux États-Unis.

Sur la chaine de télévision, Tim Cook n'est pas rentré dans les détails, se contentant de répondre aux attentes du grand public. Il a réitéré ses excuses pour la médiocrité de l'application Plans, tout en déclarant que les équipes travaillaient beaucoup pour améliorer le logiciel. Il est également revenu sur le changement du connecteur dock sur l'iPhone en indiquant qu'il était tout simplement impossible de faire un téléphone aussi fin avec l'ancien connecteur à 30 broches. Sur la concurrence et les litiges avec Samsung, Tim Cook a déclaré : 

« Nous adorons nos clients. Et nous nous battrons pour les défendre contre n’importe quoi. Est-ce une guerre thermonucléaire ? La vérité, c’est que nous adorons la concurrence et nous pensons que cela nous rend meilleurs, mais nous voulons que les gens inventent de nouvelles choses. »

Tim Cook a également affirmé qu'Apple ne fera pas les mêmes erreurs que Sony. L'entreprise continuera de se focaliser sur un petit nombre de produits plutôt que de se diversifier. Il essaiera au maximum de maintenir le secret sur les prochaines sorties puisque selon lui, les gens aiment les surprises.

Le nouveau PDG d'Apple est également revenu sur la mort de Steve Jobs qui l'a profondément marquée, d'autant plus qu'il était persuadé que Steve Jobs allait finir par revenir. Enfin, il revient sur la relocalisation de la production aux États-Unis qui n'est pas tant une histoire de coût, mais plus une histoire de savoir-faire. Les pays "riches" se sont, selon lui, désindustrialisés et ont perdu les compétences nécessaires à la production à grande échelle. Il faut souligner que Foxconn emploie un million de salariés... ce qui laisse songeur sur la capacité de production.

 

Visit NBCNews.com for breaking news, world news, and news about the economy

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Par
Catégorie : Divers
Tags :
2 commentaires
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld