Géolocalisation : un sénateur américain interpelle Steve Jobs et Larry Page

Pour Al Franken, Apple et Google devraient initier un changement dans la manière dont est traitée la géolocalisation. Son essor ne l'inquiète pas, mais sa banalisation sans explication, oui...

Google Maps GeolocalisationIl y a quelques jours, une réunion abordant les problématiques autour de la géolocalisation s'est tenue devant un sous-comité du Sénat américain et y étaient invités des représentants d'Apple et de Google. Suite à cela, le sénateur du Minnesota, Al Franken, vient d'envoyer un courrier à Steve Jobs et Larry Page demandant aux "gestionnaires des plus grosses boutiques d'applications au monde" d'encourager les développeurs d'applications mobiles à mieux informer les utilisateurs quant à la nature des données de géolocalisation utilisées et transmises.

Pour Al Franken, seuls des entreprises aussi puissantes qu'Apple ou Google peuvent encore inverser la vapeur et militer pour une "meilleure protection de la vie privée des utilisateurs de ces solutions mobiles". Il répète qu'il n'est pas normal que la grande majorité des utilisateurs de ces applications ne sache pas exactement quelles données sont collectées par les développeurs et quelle utilisation ils en font. Il faut donc selon lui que des avertissements clairs, compréhensibles par tous, soient diffusés.

Il n'hésite d'ailleurs pas à prendre à partie Apple et Google, leur rappelant qu'au moment de se justifier dans les récentes affaires liées à la géolocalisation, ils ont répété que le respect de la vie privée des utilisateurs était très important. "A vous de traduire ces paroles en actes" lance-t-il en espérant les faire réagir.

COMMENTAIRES

Aucun commentaire sur cet article.

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Modifié Par
Catégorie : Divers
Aucun commentaire
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld