Adieu Steve Jobs

Steve Jobs est parti.

Steve Jobs ne reviendra plus. Le cofondateur d'Apple en 1976 s'est éteint le 5 octobre 2011 à l'âge de 56 ans. Il souffrait de graves problèmes de santé, il avait survécu à un cancer du pancréas en 2004 et avait subi une greffe du foie en 2009. La page d'accueil du site Apple est bien évidemment en berne :

u_title

Le 25 août dernier, Steve Jobs avait démissionné de son poste de PDG d'Apple en déclarant : "J'ai toujours été franc et j'avais dit que je préviendrais le jour où je ne serais plus capable de remplir mes fonctions de PDG chez Apple. Ce jour est arrivé." Ce qui ne laissait alors aucun doute quant à son état de santé. Tim Cook, le nouveau patron d'Apple a adressé une lettre aux employés d'Apple :

À toutes les équipes,

J’ai de bien tristes nouvelles à partager avec vous tous. Steve est décédé plus tôt dans la journée.

Apple vient de perdre un visionnaire et un génie créatif. Et le monde, un être humain d'exception. Ceux d’entre nous qui ont eu la chance de le connaître et de travailler avec lui ont perdu un ami cher et un mentor qui fut pour tous une source d'inspiration. Steve laisse derrière lui une entreprise qu'il était le seul à pouvoir bâtir. Son esprit restera à jamais l'esprit d’Apple.

Nous prévoyons une célébration de la vie extraordinaire de Steve pour les employés d’Apple, elle aura lieu bientôt. Si vous souhaitez partager vos pensées, souvenirs et condoléances, vous pouvez simplement les envoyer à cette adresse : rememberingsteve@apple.com.

Aucun mot ne peut exprimer de façon adéquate notre tristesse suite à la mort de Steve ou notre gratitude pour l’opportunité d’avoir travaillé avec lui. Nous allons honorer sa mémoire en nous consacrant à la poursuite du travail qu’il aimait tant.

Tim

Dans un communiqué, sa femme Laurene Powell Jobs et ses enfants, Lisa Brennan-Jobs, Reed Paul, Erin Sienna, Eve Jobs, rendent un dernier hommage :

Steve s'est éteint paisiblement aujourd'hui, entouré par les siens.

En public, Steve était connu comme un visionnaire ; en privé, il chérissait sa famille. Nous remercions les nombreuses personnes qui ont prié et espéré pendant cette dernière année de maladie de Steve ; un site Web sera mis en place pour ceux qui veulent partager leurs souvenirs et leurs hommages.

Nous sommes reconnaissants du soutien et de la gentillesse de ceux qui partagent nos sentiments pour Steve. Nous savons que beaucoup d'entre vous partageront notre douleur, mais nous vous demandons de bien vouloir respecter notre intimité pendant notre deuil.

Le cofondateur de Microsoft, Bill Gates, a également lâché un petit mot sur Steve Jobs : "Je suis vraiment triste d’apprendre la mort de Steve Jobs. Melinda et moi offrons nos plus sincères condoléances à sa famille et ses amis, et à toutes les personnes qui ont travaillés avec lui.Steve et moi nous nous sommes rencontrés il y a près de 30 ans, et avons été des collègues, des concurrents et amis au cours de plus de la moitié de nos vies.Le monde voit rarement quelqu’un qui a des répercussions aussi profondes, dont les effets se feront sentir pour les nombreuses générations à venir.Pour ceux d’entre nous qui ont eu la chance de travailler avec lui, ce fût un honneur immense.  Steve Jobs me manquera."

Capture d’écran 2011-10-06 à 08.42.50

L'autre cofondateur d'Apple, Steve Wozniak, est bien évidemment très touché par cette nouvelle : "Je suis choqué et triste. Le téléphone n'arrête pas de sonner [...] je dois maintenant essayer de m'en remettre, je vais avoir besoin de temps."

Le Président des États-Unis d'Amérique, Barack Obama, a déclaré : "Steve Jobs faisait partie des plus grands innovateurs américains, suffisamment courageux pour penser différemment, suffisamment hardi pour se croire capable de changer le monde et suffisamment talentueux pour y parvenir. Repose en paix, Steve. Merci pour tout le travail que tu as rendu possible."

Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, y a été de sa petite phrase : "Steve, merci d'avoir été un mentor, un ami. Merci de nous avoir montré que ce que l'on crée peut changer le monde. Tu vas me manquer."

Le Président français, Nicolas Sarkozy, a également réagi à l'annonce du décès de Steve Jobs :

Je veux rendre hommage à Steve Jobs, qui fut un très grand entrepreneur, un grand innovateur et un acteur majeur de la révolution numérique que nous vivons.

Sa capacité à révolutionner des secteurs économiques entiers par le pouvoir de l’imagination et de la technologie, est une source d’inspiration pour les millions d’ingénieurs et d’entrepreneurs à travers le monde. Ses efforts pour rendre les nouvelles technologies plus attractives et simples d’utilisation ont fait le succès d’entreprises qui ont changé le monde de la micro-informatique, de la distribution de contenus culturels, des télécommunications ou encore du cinéma d’animation.

Aussi inspiré qu’inspirant, Steve Jobs restera comme l’une des grandes figures de notre temps, dont le courage dans la vie personnelle et professionnelle aura égalé l’imagination et la force de travail, et dont l’incroyable popularité aura témoigné de la nécessité de reconnaître les grands inventeurs de l’économie de la connaissance.

Les co-fondateurs de Google ont été également touché par cette annonce. Sergey Brin a écrit : "Depuis les premiers jours de Google, chaque fois que Larry et moi-même avons cherché une source d'inspiration, nous n'avions pas besoin d'aller plus loin que Cupertino. Steve, votre passion pour l'excellence est ressentie par tous ceux qui ont touché un produit Apple (y compris le MacBook sur lequel j'écris en ce moment même). Et je l'ai vue en personne, les quelques fois où nous nous sommes rencontrés. Au nom de tout le monde chez Google, et plus largement dans le secteur de la technologie, tu nous manqueras énormément. Mes condoléances à ta famille, aux amis et aux collègues chez Apple."

et Larry Page : "Je suis très, très triste d'apprendre la nouvelle à propos de Steve. C'était un grand homme avec des réalisations incroyables et un talent étonnant. Il a toujours semblé capable de dire en seulement quelques mots ce que vous aviez en tête avant même d'y penser. Son exigence à l'égard de l'expérience utilisateur, plus que tout autre chose, a toujours été une source d'inspiration pour moi. Il a eu l'extrême gentillesse de venir me voir lorsque je suis devenu PDG de Google et il a passé du temps à me donner des conseils et à partager son expérience, alors même que sa santé n'était pas très bonne. Mes pensées et celles de Google vont à sa famille et à toute la famille Apple."

Le Président de Google, Eric Schmidt, a déclaré : "Steve Jobs est le plus fameux PDG américain de ces 25 dernières années. Il a formé une combinaison unique de talent artistique et de vision technique pour bâtir une entreprise extraordinaire… l'un des plus formidables leaders américains dans l'histoire."

Paul Allen, co-fondateur de Microsoft, a écrit : "Mes condoléances vont à la famille de Steve Jobs et à ses amis. Nous avons perdu un pionnier unique dans le domaine de la technologie et un artiste qui savait comment réaliser des produits étonnants et géniaux."

Steve Ballmer, PDG de Microsoft : "Je tiens à exprimer mes plus sincères condoléances suite au décès de Steve Jobs, l'un des fondateurs de notre industrie et un véritable visionnaire. Mes pensées vont à sa famille, à tout le monde chez Apple et vers tous ceux qui ont été influencés par son travail."

Choi Gee-Sung, PDG de Samsung Electronics, a également déclaré : "Samsung Electronics est attristée d'apprendre le décès du président Steve Jobs et nous tenons à exprimer nos plus sincères condoléances. Le président Steve Jobs a été la source de nombreux changements révolutionnaires dans l'industrie des technologies de l'information et il était un formidable entrepreneur. Son esprit innovateur et ses remarquables réalisations ne seront jamais oubliés par les gens à travers le monde. Nous tenons à exprimer à nouveau nos plus sincères condoléances à la famille de M. Jobs et ses collègues."

Le PDG de Lenovo, Yuanqing Yuan, y va de son petit hommage à Steve Jobs :

Aujourd'hui le monde a perdu l'un de ses plus grands innovateurs et visionnaires avec le décès de Steve Jobs. Ses réalisations sont inégalées de notre temps. Nous avons admiré son esprit, sa créativité et sa passion. Il n'a pas seulement changé l'industrie de la technologie, il a changé le monde et il a fait mieux.

Bien que nous ressentons tous cette perte énorme, je suis convaincu que cette industrie aura à cœur les leçons que Steve nous a apprises sur l'innovation. Steve a été un phare pour cette industrie durant cette dernière décennie. En tant que concurrent, il a contribué à faire que chacun d'entre nous aille plus encore de l'avant, et je suis confiant dans le fait que son héritage continuera à dynamiser l'industrie pour les nombreuses années à venir.

 Son esprit perdurera, et il va inspirer chacun d'entre nous à en faire plus. Nous tenons à exprimer à sa famille et ses amis la sympathie des 27 000 employés de Lenovo à travers le monde, et nous nous joignons à tout le monde pour porter le deuil de sa disparition et célébrer sa vie passée.

Enfin, signe de l'importance de l'événement, la page d'accueil de Google fait un hommage discret à Steve Jobs :

Capture d’écran 2011-10-06 à 09.00.14

On rappellera ses mots lors du discours à l'Université de Stanford en 2005 :

Se souvenir que je serai mort bientôt est l'outil le plus important que je connaisse pour m'aider à prendre de grandes décisions dans la vie. Parce que presque tout - toutes les attentes, toute la fierté, toutes les peurs face à l'échec - toutes ces choses disparaissent face à la mort, vous laissant seul face aux choses vraiment importantes. Se souvenir que vous serez bientôt mort est le meilleur moyen d'éviter le piège de penser que vous avez quelque chose à perdre. Vous êtes déjà nu. Il n'y a aucune raison de ne pas suivre votre cœur.


Mise à jour à 11h30 : ajout de la réaction du Président, Nicolas Sarkozy, des fondateurs de Google, Sergey Brin et Larry Page et des patrons de Samsung, Lenovo, Microsoft et Google.

COMMENTAIRES
+4
Avatar de shma
shma
#1 - Le 06/10/2011 à 09:17

C'est par Google que j'ai su ce qui était arrivé à Steve Jobs. Un homme courageux et créatif qui a su travaillé malgré sa maladie.

+0
Avatar
Poirot
#2 - Le 06/10/2011 à 09:34

Il a vraiment tenu le leadership jusqu'à la fin...

#3 - Le 06/10/2011 à 09:36

ça me fait une belle jambe.

Bientôt on va voir un article sur l'action en boursière d'Apple qui a chuté.

Avec l'iPhone 4S et le décès de Steve, Apple n'est plus une valeur sûre aujourd'hui, les actionnaires vont s'affoler et quitter le navire.

Maintenant reste à voir comment Apple va faire face à cette situation.

#4 - Le 06/10/2011 à 09:43

Sans être spécialement pro Apple, et malgré la façon discutable dont Steve JOBS a mené son entreprise, on ne peut discuter le résultat de son dévouement et de sa réussite de toute une vie.
Reste à savoir si sa mémoire suffira à maintenir Apple à son niveau.

+0
Avatar
loulnux
#5 - Le 06/10/2011 à 09:56

Apple perd un grand artiste, c'est la dernière keynote qui a du l'achever. Il a su faire gober à ses fans qu'ils étaient détenteurs de produits d'exception, ce qui était vrai plus pour l'apparence et la qualité que pour l'innovation et la performance. Je lui donnerais juste un satisfecit pour l'Apple II et pour OSX qui ont été les véritables boosters (et ce n'est pas rien) de la marque le reste a plus relevé de la poudre aux yeux que des perfs technologiques.

#6 - Le 06/10/2011 à 09:58 - modifié le 06/10 à 09:58

J'ai soudainement 2 trucs qui me remontent la-haut >< ..

#7 - Le 06/10/2011 à 10:07

L'histoire ne dit pas s'il est mort d'ennui devant la keynote de Tim Cook.

#8 - Le 06/10/2011 à 10:14

Je me doutait que son état de santé n’était pas terrible, mais je ne pensais pas qu'il lui restait si peu de temps.

Bon ben next...

+2
Avatar
hadopi2
#9 - Le 06/10/2011 à 10:39

une minute de silence ...

#10 - Le 06/10/2011 à 10:40

Une autre minute de silence pour les morts en Somalie

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Modifié Par
Catégorie : Divers
Tags :
45 commentaires
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld